By continuing you accept Avaaz's Privacy Policy which explains how your data can be used and how it is secured.
Got it
We use cookies to analyse how visitors use this website and to help us provide you the best possible experience. View our Cookie Policy.
OK

Communiqué d’Avaaz au sujet d’un projet à but non lucratif d’échange des semences

Le mois dernier, nous avons été contactés par le Centre pour la Sécurité Alimentaire (Center for Food Safety - CFS, une des organisations en pointe dans le domaine de l’agriculture soutenable), au sujet d’un projet de Plateforme internationale d'échange de semences. Il s’agirait d'une plateforme à but non lucratif où les fermiers pourraient échanger des variétés de graines, des informations (notamment sur la recherche) et construire une alternative sans profit au marché des semences contrôlé par les multinationales. Ce projet vise à protéger la diversité des semences et le droit des fermiers à disposer de leurs propres graines.

Nous pensions alors qu’il s’agissait d’une idée prometteuse, et nous en sommes toujours convaincus. La description du projet initial faisait apparaître le nom de l’organisation de Vandana Shiva, Navdanya, ainsi que de nombreuses autres organisations soutenant le projet.

Par la suite, Avaaz a diffusé un appel de collecte de fonds auprès de ses membres, afin de leur proposer d’aider le Centre pour la Sécurité Alimentaire et ses partenaires à concrétiser ce projet de plateforme d'échange de graines. Après l’envoi du texte de la collecte, Mme Shiva a publié un communiqué niant toute implication dans ce projet. Le Centre pour la Sécurité Alimentaire a répondu en s’excusant (voir en bas pour la version française), endossant “la pleine responsabilité” d’un “malentendu” entre leur équipe internationale et Mme Shiva. Le CFS a déclaré: “nous soulignons qu’Avaaz a été de bonne foi tout au long du processus”Nous avons immédiatement publié cette déclaration sur notre site.

Certaines personnes ont critiqué cette idée de plateforme à but non-lucratif. Nous pensons que ces critiques reposent sur plusieurs incompréhensions. En particulier, la plateforme d'échange de semences ne serait en aucun cas un lieu de stockage privé ou à but lucratif, mais un site reposant sur le principe de l’échange entre fermiers. L’expression “Ebay des semences” a pu conduire à cette erreur d’appréciation. Nous pensons toutefois que le Centre pour la Sécurité Alimentaire, en tant qu’organisation initiatrice et responsable de ce projet, est la mieux placée pour répondre aux interrogations et expliquer leur plan en détails -- voilà un lien vers leur réponse (en anglais). A ce jour, notre équipe demeure convaincue qu’il s’agit d’une idée viable et enthousiasmante, mais nous sommes ouverts à la discussion sur son intérêt, ainsi que sur d’éventuelles manières d’améliorer le concept. Si les interrogations et les doutes l’emportent, nous contacterons les membres qui ont apporté leur contribution financière, nous leur expliquerons que nous ne sommes pas en mesure de remettre la subvention au Centre pour la Sécurité Alimentaire, et nous rembourserons leurs dons.

Notre objectif a toujours été de venir en aide à l’agriculture soutenable, d’aider les fermiers à se confronter à Monsanto et de permettre à notre communauté de 37 millions de membres d’améliorer les choses dans le monde. Nous continuerons à chercher les meilleures manières d’accomplir ces objectifs.