En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK

Demain OGM et boeuf aux hormones dans vos assiettes, à moins que...

A l'attention de François Hollande et de tous les Chefs d'Etat européens:

En tant que citoyens concernés par la protection de la santé et de l'environnement et les droits du consommateur et du citoyen, nous vous appelons à la plus grande prudence dans le mandat que vous allez confier à la Commission Européenne. Celui doit être impératif: les règles de protection des citoyens et consommateurs ne sont pas négociables. La Commission doit s'engager à ne pas y toucher.

Indiquez votre adresse e-mail:
Merci d'autoriser Javascript pour obtenir de meilleures performances sur cette page
En continuant, vous acceptez de recevoir les emails d'Avaaz. Notre Politique de confidentialité protège vos données personnelles et détaille comment elles peuvent être utilisées. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Derniers signataires

Demain les OGM, le boeuf aux hormones, les vaches clonées, le gaz de schiste pouraient bientôt faire partie de notre quotidien. Scénario catastrophe? Non: la Commission Européenne s'apprête à négocier un accord de libre-échange les Etats-Unis. Ce accord pourrait impliquer des reculs considérables pour notre santé et notre environnement. Faisons entendre notre voix pour protéger les droits et la santé des Européens avant qu'il ne soit trop tard!

Vu la faiblesse des droits de douane, le cœur de la négociation portera en réalité sur l’harmonisation des réglementations. Sans garde-fous, cet accord pourrait donc détruire toutes les protections du citoyen et du consommateur, dans les domaines de l'agriculture, de la santé, de la vie privée... Une entreprise pourra ainsi attaquer en justice la France pour la forcer à accepter les OGM ou la fracturation hydraulique et la France n'aura d'autre choix que d'autoriser ces produits potentiellement toxiques. Les chefs d'Etat se prononcent d'ici quelques jours sur le mandat qu'ils vont confier à la Commission. Celui doit être impératif: les règles de protection des citoyens et consommateurs ne sont pas négociables. La Commission doit s'engager à ne pas y toucher.

Une fois le mandat adopté, il sera trop tard! C'est maintenant qu'il faut nous faire entendre: signez et partagez largement pour informer et rallier le plus du monde possible, le danger est imminent.

Publié le 5 Juin 2013

Parlez-en à vos amis!

Postez le lien de cette campagne sur un tchat ou sur Skype: