En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK

Non à la Grande Barrière de charbon!

À l'attention de Fred Hochberg, PDG de Export-Import Bank of the United States:

En tant que citoyens du monde, nous vous demandons de stopper le financement de toute activité minière autour de la Grande Barrière de Corail classée au patrimoine mondial, en particulier le projet de port charbonnier "Alpha Coal". Ce projet entraînerait un boom de la navigation dans cette zone et menacerait gravement cet écosystème protégé. La Grande Barrière de Corail -- plus grand ensemble de récifs coralliens et merveille naturelle selon l'UNESCO -- doit être protégée et sauvegardée pour les générations futures. Nous vous appelons à arrêter le financement de sa destruction.

Indiquez votre adresse e-mail:
Entrez votre numéro de téléphone si vous souhaitez être contacté(e) par téléphone ou par SMS.
Merci d'autoriser Javascript pour obtenir de meilleures performances sur cette page
En continuant, vous acceptez de recevoir les emails d'Avaaz. Notre Politique de confidentialité protège vos données personnelles et détaille comment elles peuvent être utilisées. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Derniers signataires

L'Australie pourrait autoriser des magnats de l'exploitation minière à construire l'un des plus grands ports charbonniers au-dessus de l’écosystème de la Grande Barrière de Corail. 8 milliards de tonnes de charbon supplémentaires seraient brûlées et pollueraient notre atmosphère -- cela mettrait en danger la survie de ce formidable écosystème.

Les militants écologistes en Australie font pression sur le gouvernement et l’UNESCO s’est exprimée, mais c'est une banque publique américaine qui est au cœur du projet. Une pression mondiale d'urgence dénonçant ce projet dangereux pour l’environnement pourrait, au milieu des élections américaines, amener cette banque à retirer son appui financier à ce projet insensé. Si elle se retire, c’est tout le projet qui peut tomber à l’eau.

Renforçons la pression sur le PDG de la banque, Fred Hochberg, et exigeons qu'il suspende le financement de "la grande barrière de charbon". Plus que quelques jours pour agir -- il est en Australie pour assister à quelques réunions. Signez la pétition pour rejoindre l'appel mondial à sauver la Grande Barrière de Corail et Avaaz remettra notre message directement à Hochberg.
Publié le 16 Août 2012

Parlez-en à vos amis!

Postez le lien de cette campagne sur un tchat ou sur Skype: