Cessez de soutenir les bouchers birmans

Aux dirigeants et aux ministres des Affaires étrangères britanniques, allemands, italiens, japonais et à tous les gouvernements fournissant un soutien militaire à la Birmanie:

Nous sommes horrifiés par la répression brutale menée contre le peuple Rohingya par l'armée birmane. Nous appelons à une suspension immédiate de l'aide financière et du soutien technique à l'armée et au gouvernement birmans, tant que les actes de violence à l'encontre de cette communauté n'auront pas cessé, que les responsables ne seront pas traduits en justice et que le gouvernement n'aura pas entamé un processus visant à mettre fin au statut d'apatride et à la persécution religieuse de ce peuple.
Merci d'autoriser Javascript pour obtenir de meilleures performances sur cette page
Avaaz protège vos informations personnelles et vous tiendra au courant de campagnes similaires.

Aux dirigeants et aux ministres des Affaires étrangères britanniques, allemands, italiens, japonais et à tous les gouvernements fournissant un soutien militaire à la Birmanie:
"Nous sommes horrifiés par la répression brutale menée contre le peuple Rohingya par l'armée birmane. Nous appelons à une suspension immédiate de l'aide financière et du soutien technique à l'armée et au gouvernement birmans, tant que les actes de violence à l'encontre de cette communauté n'auront pas cessé, que les responsables ne seront pas traduits en justice et que le gouvernement n'aura pas entamé un processus visant à mettre fin au statut d'apatride et à la persécution religieuse de ce peuple."
Pour plus d'informations:

Peu de gens avaient entendu parler du Rwanda, jusqu’à ce que 800 000 personnes soient massacrées. Aujourd’hui en Birmanie, la communauté Rohingya est pourchassée par des hordes de soldats en furie n’ayant qu’une idée en tête: tuer.

C’est ignoble. Ils décapitent même des jeunes enfants.

Mais le plus incompréhensible, c’est que l’armée responsable de ce massacre est aidée par des pays comme le Royaume-Uni, l’Allemagne ou l’Italie!

Les généraux birmans ont passé des années à nouer ces alliances. Exigeons de nos gouvernements qu’ils cessent leur soutien tant que le massacre continuera. Lorsque notre appel aura atteint une dimension spectaculaire, nous le publierons dans les médias en ciblant des dirigeants clés réunis lors d’un sommet international, dans quelques jours!

Parlez-en à vos amis!

Postez le lien de cette campagne sur un tchat ou sur Skype: