Une révolution pour l’Amazonie

Aux présidents de la Colombie, du Venezuela et du Brésil:

En tant que citoyens du monde, nous sommes extrêmement inquiets face au changement climatique et à la destruction rapide de la forêt amazonienne. Nous vous demandons de travailler, en accord avec les communautés indigènes, à la création de la plus vaste réserve naturelle mondiale, protégeant 135 millions d'hectares en Amazonie. Cela pourrait devenir votre héritage le plus important, et planterait la plus significative des graines d'espoir pour le prochain sommet sur le climat de l'ONU.
 
Déjà membre d’Avaaz?
Indiquez votre adresse e-mail et cliquez sur "Envoyer".
Première visite? Merci de remplir le formulaire ci-dessous.
Avaaz protège vos informations personnelles et vous tiendra au courant de campagnes similaires.

Un ambitieux projet promet de créer la plus grande réserve naturelle du monde, protégeant 135 millions d’hectares de forêt amazonienne. C’est plus de deux fois la taille de la France! Mais il ne se réalisera que si les dirigeants du Brésil, de la Colombie et du Venezuela savent que c’est ce que veulent les citoyens. Et c’est là que nous intervenons.

La Colombie s'est déjà dite prête à porter ce projet. Si nous nous rassemblons en un immense mouvement mondial pour sauver l’Amazonie et que nous lançons des sondages dans les trois pays concernés, nous donnerons au président colombien le soutien dont il a besoin pour convaincre le Brésil et le Venezuela. Les trois leaders cherchent des occasions de briller au prochain sommet pour le climat de l’ONU. Offrons-leur une opportunité en or.

L’Amazonie est primordiale pour la vie sur Terre: 10% des espèces connues vivent au sein de cette splendide forêt vierge, et ses milliards d'arbres jouent un rôle clef dans l'atténuation du dérèglement climatique. Les experts disent que la création de cette réserve serait une véritable révolution pour contrer la déforestation rampante. Signez cette pétition maintenant; lorsque nous atteindrons 1 million de signatures, les chefs indigènes remettront notre pétition et nos sondages directement aux trois gouvernements.