Stoppons la torture et la répression contre Wikileaks

Au Président Barack Obama, à la Secrétaire d'Etat Hillary Clinton et au Secrétaire à la Défense Robert Gates:

Nous vous appelons à immédiatement mettre un terme à la torture, à l'isolement et à l'humiliation publique subis par Bradley Manning. Ce traitement est une violation de ces droits humains garantis constitutionnellement, et une menace effrayante pour d'autres informateurs potentiels soucieux de l'intérêt public.
 
Indiquez votre adresse e-mail:
Merci d'autoriser Javascript pour obtenir de meilleures performances sur cette page
Avaaz protège vos informations personnelles et vous tiendra au courant de campagnes similaires.
Blurb_campaign1221 PostActionContent

L'informateur de Wikileaks, Bradley Manning, est en ce moment torturé dans une prison militaire aux Etats-Unis. Il subit un isolement complet qui peut conduire à la folie, ponctué de courtes sorties quotidiennes pendant lesquelles il est totalement déshabillé et couvert d'insultes par les autres détenus.

Bradley attend son procès pour avoir divulgué des documents militaires secrets à WikiLeaks, dont une vidéo de soldats américains massacrant des civils irakiens. Le traitement cruel et inhumain dont il fait l'objet s'inscrit manifestement dans une campagne d'intimidation visant à réduire au silence les informateurs et à réprimer WikiLeaks. Le gouvernement des Etats-Unis est partagé sur ce sujet, et des diplomates critiquent publiquement les militaires pour le traitement qu'ils infligent à Bradley Manning, mais le Président Obama s'est tenu à l'écart jusqu'à présent.

Le Président Obama accorde beaucoup d'importance à la réputation des Etats-Unis dans le monde. A nous de lui montrer qu'elle est en jeu aujourd'hui. Lançons un gigantesque appel mondial au gouvernement des Etats-Unis pour que Bradley Manning cesse d'être torturé et pour que la loi soit respectée. Signez la pétition -- notre message sera présenté à travers des actions choc et des encarts publicitaires à Washington dès que nous aurons atteint 250000 signatures.