Criminels du climat


IN ENGLISH
COMMUNIQUES DE PRESSE

Criminels du climat

Les pires lobbyistes des énergies fossiles infiltrés à la #COP21


Le monde exige que l'on s'engage sur la voie d'un avenir basé sur 100% d’énergies renouvelables lors du Sommet sur le climat de Paris. Mais un groupe de criminels du climat est en train d’essayer de couler cet accord. Leurs stratégies sont différentes, mais leur but demeure le même: détourner l'attention des objectifs de réduction d'émissions de GES et maintenir les énergies fossiles au centre du développement humain. Certains d'entre eux prétendent qu’il faut dépenser plus pour le charbon - la plus polluante des sources d'énergie. La plupart sont payés par des compagnies des énergies fossiles comme Exxon pour saborder toute action en faveur du climat. Certains d'entre eux ont lancé de violentes attaques publiques contre des scientifiques spécialistes du climat, entre autres.

C’est la raison pour laquelle Avaaz révèle au grand jour les sept plus grands criminels du climat participant au Sommet de Paris. Nous publions leur photo, leur biographie et des informations confidentielles (en anglais) concernant leurs activités, afin de faire toute la lumière sur leurs petits arrangements et les empêcher de détruire notre avenir.


Benjamin Sporton
Lobbyiste-en-chef en charge du charbon World Coal Association

Sporton est le nouveau directeur exécutif de l’Association mondiale pour le charbon (World Coal Association - WCA), un organisme représentant les intérêts de l’industrie du charbon. Les multinationales du charbon s’inquiètent de la dégringolade des prix du charbon et de la perspective d’un accord international sur le climat. La WCA s’emploie à convaincre le monde entier qu’il est logique de continuer à brûler du charbon, la source d’énergie la plus polluante au monde. Comme Sporton le dit lui-même: "Nous avons besoin de davantage d’investissements pour que de nouvelles technologies d’utilisation du charbon soient disponibles."

La WCA soutient que le charbon est la seule énergie qui peut permettre de fournir de l’énergie à la majorité des personnes les plus défavorisées. Cet argument peut sembler désintéressé, mais masque en réalité les intérêts du secteur du charbon et ignore les conséquences dévastatrices que le changement climatique aura sur les personnes les plus pauvres dans le monde entier.

Dites aux ministres réunis à Paris de se tenir à distance de Benjamin Sporton!





Myron Ebell
Lobbyiste et climato-sceptique
Competitive Enterprise Institute

Vanity Fair décrit Myron Ebell comme "un analyste, un artiste de la formule-choc et un porte-parole de l’industrie du pétrole." Il est directeur du Centre de l’énergie et de l’environnement à l'Institut pour la compétitivité des entreprises (Competitive Enterprise Institute, CEI), un organisme qui s’oppose sur le principe-même d'un accord mondial pour le climat.

Il dirige également la coalition “Cooler Heads”, un groupe de plus d’une vingtaine d’organisations formé en 1997 qui entend "remettre en question la thèse alarmiste du réchauffement climatique et qui s’oppose à des politiques de rationnement de l’énergie."

Le CEI est un rouage central du réseau de centres de recherche américains qui ont prospéré grâce aux financements de l’industrie des combustibles fossiles, et de celle du tabac avant cela. Entre 1998 et 2005, le CEI a reçu plus de 2 millions de dollars la part d’ExxonMobil, 405 000$ en 2002 et 270 000$ en 2005.

Dites aux ministres réunis à Paris de se tenir à distance de Myron Ebell!

 





Marc Morano
Blogger, spécialiste de la communication et climato-sceptique
Committee for a Constructive Tomorrow

Marc Morano a construit l’ensemble de sa carrière sur la désinformation climatique à travers le site Internet "Climate Depot", et a déclaré que les climatologues "mériteraient d’être fouettés en public." Sa marque de fabrique consiste à publier les adresses email des climatologues, ce qui, selon le Guardian, inciterait les lecteurs de "Climate Depot" à harceler en ligne les scientifiques.

Morano est le principal porte-parole des climato-sceptiques. Cette année, lors de la visite du Pape François aux États-Unis, il a organisé la publication d’un rapport accusant le Pape de créer une "alliance profane" avec les militants pour le climat. "Climate Depot" dépend du centre de recherche conservateur CFACT, qui a reçu des financements de la part d’ExxonMobil et Chevron.

Dites aux ministres réunis à Paris de se tenir à distance de Marc Morano!







Chris Horner
Avocat, lobbyiste de l'industrie du charbon et climato-sceptique
Competitive Enterprise Institute

Chris Horner est l’homme à tout faire des multinationales du charbon. Sa spécialité est de traquer les climatologues jusqu’à obtenir leur adresse email, une démarche que le Washington Post assimile à du "harcèlement". Il est financé par l’industrie du charbon. Des documents publiés en début d’année après la faillite de la compagnie de charbon américaine Alpha Natural Resources ont révélé qu’il avait reçu près de 18 600$ de la part de cette entreprise en 2015.

Horner a publié quatre livres, dont les titres sont révélateurs: "Le coup de force: comment les politiques environnementales d’Obama vous voleront votre liberté et mettront l’Amérique en faillite" (2010), ou "Mensonges rouges: comment les alarmistes du changement climatique utilisent la menace, l’imposture et la tromperie pour vous désinformer" (2008). Il a accusé James Hansen, le scientifique en chef de la NASA, de "fausser" les données relatives aux températures. Il a participé à un certain nombre d’émissions conservatrices et de tournées de conférences climato-sceptiques.

Dites aux ministres réunis à Paris de se tenir à distance de Chris Horner!







Bjorn Lomborg
Chercheur, auteur, réalisateur et expert auto-proclamé
Copenhagen Consensus Center

L’auteur danois Bjorn Lomborg pourrait être qualifié de “perturbateur en chef' de toute avancée pour le climat. Selon Lomborg, au lieu d’investir pour décarboniser notre économie, nos gouvernements devraient abandonner l’objectif des 2 degrés.

Au fil des ans, Lomborg s’est construit un personnage d’intellectuel consensuel, mesuré et raisonnable. En se basant sur des faits concrets, il émet des analyses visant à défaire le consensus sur les objectifs de réduction d’émissions globales en insistant sur les questions de réduction de la pauvreté et les solutions technologiques. Cette stratégie est en parfaite adéquation avec celle des législateurs conservateurs et les centres de recherche de droite.

La tournée de promotion de son livre au Canada a été soutenue financièrement par l’Institut Fraser, un centre de recherche conservateur recevant des financements de la part d’ExxonMobil. Lomborg n’a visiblement aucun scrupule à ignorer les conséquences désastreuses que le changement climatique aurait sur la planète - et principalement sur les plus défavorisés - si l’on suivait ses conseils.

Dites aux ministres réunis à Paris de se tenir à distance de Bjorn Lomborg!

Twitter  





Fiona Wild
Chargée des relations publiques pour l'une des plus grosses compagnies minières du monde
BHP Billiton

Fiona Wild est la responsable des Affaires environnementales pour BHP Billiton, la première compagnie minière du monde en termes de valeur boursière en 2015. Elle a dirigé la mise en place de la stratégie de BHP Billiton sur le changement climatique.

Avant Paris, "Wild a réaffirmé la place du charbon – et plus généralement celle des énergies fossiles – dans le portfolio de BHP", ce qui n’est pas une surprise lorsque l’on sait que BHP investit dans les plus grandes mines de charbon du monde et possède des réserves de charbon qui pourraient produire des milliards de tonnes de dioxyde de carbone si elles étaient brûlées. En soutenant la tentative de Tony Abbott d'enterrer la taxe carbone en Australie, BHP a contribué à consolider le rôle de l'Australie comme l'un des principaux émetteurs de gaz à effet de serre du monde.

Dites aux ministres réunis à Paris de se tenir à distance de Fiona Wild!







James Taylor
Lobbyiste et climato-sceptique
Heartland Institute

James Taylor est un collaborateur émérite du Heartland Institute, un groupe de lobbying climato-sceptique basé à Chicago. Il prétend que le changement climatique s’est arrêté, et qu’il n’y aurait eu “absolument aucun réchauffement au cours des dix dernières années". Il a également déclaré que les efforts pour combattre ce qu’il qualifie de "crise fantasmatique du changement climatique" devraient être abandonnés.

Dans un email visant à collecter des fonds à la veille du Sommet de Paris, Taylor a demandé aux donateurs potentiels de l’aider à lever 60 000$ pour organiser un déplacement du Heartland Institute à Paris afin d’y organiser une "contre-conférence" qui "révèlera les motivations et les coûts réels de l’accord qui est en train d’être négocié".

Le Heartland Institute a mené des actions telles qu’un voyage au Vatican pour "informer le Pape François de la vérité à propos de la climatologie", et la mise en place d’un panneau publicitaire associant les défenseurs du climat avec 'Unabomber', le terroriste et tueur en série américain Ted Kaczynski. Cette action s‘est soldée par un échec lorsque d’importants sympathisants de son organisation lui ont retiré leur soutien.

Dites aux ministres réunis à Paris de se tenir à distance de James Taylor!

 





Parlez-en à vos amis!

Postez le lien de cette campagne sur un tchat ou sur Skype: