En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK
Agnès Buzyn - Ministère de la santé: Mère et fœtus en danger ! Alerte sur l’Hyperémèse Gravidique !

Agnès Buzyn - Ministère de la santé: Mère et fœtus en danger ! Alerte sur l’Hyperémèse Gravidique !

687 personnes ont signé. Allons jusqu'à   750
687 soutiens

Clore

Finaliser votre signature

,
En continuant, vous acceptez de recevoir les emails d'Avaaz. Notre Politique de confidentialité protège vos données personnelles et détaille comment elles peuvent être utilisées. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Cette pétition a été lancée par Alicia S. et ne représente peut-être pas un positionnement d'Avaaz
Alicia S.
a lancé une pétition à destination de
Agnès Buzyn - Ministère de la santé
L’hyperémèse gravidique : une maladie gravidique ( de la grossesse ) potentiellement mortelle qui provoque des nausées sévères persistantes, des vomissements sévères, une déshydratation, une dénutrition, des carences, une détresse psychique, l’isolement.... et peut entraîner des problèmes de santé à long terme pour la mère et son bébé dans les cas ou la grossesse arrive à terme.
Bien plus que de simples nausées habituelles et normales chez certaines femmes enceintes.
l’hyperémèse gravidique est une forme sévères de ces symptômes qui chez certaines femmes perdurent à l’issu du premier trimestre.  

En 2019 des femmes enceintes malades doivent se battrent pour être entendues et prises au sérieux chez leurs médecins ou dans les hôpitaux et cliniques et pourtant ces symptômes sont nombreux et avèrés !

Une étude menée en 2007 par le département obstétrique et gynécologique de l’université de Californie aux USA, sur une cohorte de 808 femmes a démontré que 15% d’entre elles ont eu recours à l’ivg a cause de l’hyperémèse gravidique.

Cette pathologie touche à ce que les femmes ont de plus intime et de par la meconnaissance et la peur du jugement, trop de femmes choisissent de souffrir en silence !

Nous sollicitons Madame Agnès BUZYN Ministre de la santé, de bien vouloir prendre connaissance de l’hyperémèse gravidique et également d’accepter de nous rencontrer afin de pouvoir explicitement lui faire part de nos connaissances et nombreux témoignages en la matière. ( pathologie déjà prise en considération aux usa, en Angleterre ainsi qu’en Allemagne )

Nous ne demandons pas l’impossible car cette pathologie peut être prise en charge dans n’importe quel hôpital en France.

La méconnaissance de la pathologie dans le monde médical a pour première conséquence de la négligeance, du manque d’empathie et un comportement délétère vis à vis de la patiente qu’on oriente dans la majorité des cas vers la psychiatrie.
Et par suite de conséquence, l’ivg pour seule alternative, crise familiale, perte d’emploi, suivi psychologique sur du long terme, intervention chirurgicale ( vésicule biliaire ), ce qui a également un coût pour la sécurité sociale.

Le regard des médecins et du personnel soignant sur cette pathologie doit être éclairé afin de faire bénéficier à ces femmes une prise en charge adaptée.

On ne peut plus accepter qu’en 2019, un enfant désiré par ses parents et attendu par toute une famille soit sacrifié par méconnaissance d’une pathologie.

Fondé en 2018, à l'initiative de deux femmes qui en ont été les victimes, l'association de lutte contre l'hyperémèse gravidique milite activement pour la reconnaissance de cette pathologie de grossesse mais aussi pour une prise en charge et un accompagnement bienveillant adapté à chaque situation.​​
Aujourd’hui nous avons besoin de vous, pour éveiller les consciences, et faire changer les mentalités pour enfin donner de l'importance à ces femmes qui souffrent dans l'indifférence et la méconnaissance.​


De nombreux témoignages et nos actions sur :
- Internet : www.associationhg.fr 
- Facebook via notre page « association de lutte contre l’hyperémèse gravidique »
- Instagram : association_hg
- Twitter : @associationhg