En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK
Conseil Départemental de l’Ardèche: Réorganisation du temps de travail

Conseil Départemental de l’Ardèche: Réorganisation du temps de travail

288 personnes ont signé. Allons jusqu'à   300
288 soutiens

Clore

Finaliser votre signature

,
En continuant, vous acceptez de recevoir les emails d'Avaaz. Notre Politique de confidentialité protège vos données personnelles et détaille comment elles peuvent être utilisées. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Cette pétition a été lancée par Syndicat CGT du Conseil Déoartemental de l. et ne représente peut-être pas un positionnement d'Avaaz
Syndicat CGT du Conseil Déoartemental de l.
a lancé une pétition à destination de
Conseil Départemental de l’Ardèche
Les agents demandent à être écouté par leurs employeurs!
Une majorité d’agents accepteraient à contre cœur le passage à 1607H à la condition de ne pas perdre de jours de congés, ce qui pourrait très facilement se faire en réalisant 14 mn de plus par jour.
Les agents réalisant des astreintes pourraient eux aussi accepter la perte subie sur les Heures supplémentaires récupérées si la collectivité activait les sujétions travaux pénibles, dangereux, en horaire décalé, de nuit et le dimanche en prenant à sa charge les repos liés aux astreintes (avant et après) comme le permet la réglementation.
La collectivité aurait par ailleurs tout intérêt à harmoniser les pratiques entre collèges en donnant les mêmes conditions de travail d’un établissement à l’autre avec des règles claires à l’encontre des gestionnaires.
Sur les agents annualisés ensuite, il conviendra de retravailler leurs règles de fonctionnement afin de ne pas pénaliser les agents à temps non complets et les saisonniers.
Pour les assistants familiaux enfin rétablir leur nombre de jours de congés et revaloriser l’indemnité d’entretien tout en leur organisant des temps de repos régulier ne serait que justice