En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK
Conseil Départemental des Ardennes, Monsieur le Préfet des Ardennes: Sauvons une zone d'exception au sein du Parc Naturel Régional des Ardennes

Conseil Départemental des Ardennes, Monsieur le Préfet des Ardennes: Sauvons une zone d'exception au sein du Parc Naturel Régional des Ardennes

914 personnes ont signé. Allons jusqu'à   1,000
914 soutiens

Clore

Finaliser votre signature

,
En continuant, vous acceptez de recevoir les emails d'Avaaz. Notre Politique de confidentialité protège vos données personnelles et détaille comment elles peuvent être utilisées. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Cette pétition a été lancée par SADECORS A. et ne représente peut-être pas un positionnement d'Avaaz
SADECORS A.
a lancé une pétition à destination de
Conseil Départemental des Ardennes, Monsieur le Préfet des Ardennes
Rejoignez notre combat et dites non au projet de circuit automobile à haute vitesse et au pôle automobile sur un ancien site de l’OTAN au sein même du Parc Naturel Régional des Ardennes.

Situé sur le plateau de Rocroi, cet ancien site de l’OTAN est un milieu naturel préservé. Nous y retrouvons entre autres des zones humides exceptionnelles, vastes de plusieurs centaines d’hectares, et au sein desquelles on a noté la présence de la cigogne noire, de la chouette de Tengmalm, de la pie-grièche grise ou encore du Damier de la succise (papillon protégé en déclin dans la moitié-nord de la France).

Si nous ne réagissons pas dès maintenant, cet endroit occupé par bon nombre d'espèces animales et végétales protégées sera sacrifié au profit de pistes pour dragsters et véhicules de course WRC, de bâtiments et stands ou encore de tribunes pour plusieurs milliers de spectateurs.

La machine de destruction est en marche et des défrichements ont déjà eu lieu. Depuis plusieurs années, différents projets se sont succédé et les retombées pour la région furent minimes pour ne pas dire inexistantes!

De plus, c’est toute une population répartie de part et d’autre de la frontière franco‐belge qui devra subir bruit et pollution! Sans oublier les montants pharaoniques annoncés, alors que dans le même temps le Conseil Départemental des Ardennes impose une hausse de 9,8% de la taxe foncière sur le patrimoine bâti...! Qu’a‐t‐on retenu de la COP 21 de Paris? Où sont les bonnes résolutions de nos dirigeants politiques? Nous sommes persuadés qu’il y a moyen de valoriser intelligemment et respectueusement notre patrimoine naturel et d’en faire profiter plusieurs milliers d’habitants!