En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK
Libéraliser Uber pour les taxis

Libéraliser Uber pour les taxis

1 personnes ont signé. Allons jusqu'à   10,000
1 soutiens

Clore

Finaliser votre signature

,
En continuant, vous acceptez de recevoir les emails d'Avaaz. Notre Politique de confidentialité protège vos données personnelles et détaille comment elles peuvent être utilisées. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Cette pétition a été lancée par Alexandre S. et ne représente peut-être pas un positionnement d'Avaaz
Alexandre S.
a lancé une pétition à destination de
Conseil constitutionnel,
UBER,
Chauffeurs de taxi,
Etat français,
Taxi G7
On ne peut pas laisser une profession historique se faire piétiner sans rien faire. Défendons les fameux taxis de la Marne !

Qui souhaite utiliser des milliards d’euros d'argent public pour racheter des plaques de taxi ? C'est la solution imaginée aujourd'hui par l'État au problème des taxis Vs Uber. Montrons-leur qu'une alternative existe et qu'elle est gratuite !

Les chauffeurs de Taxi sont depuis quelques années dans une impasse. Ils ont vu leur chiffre d'affaires baisser de plus de 40 % en quelques années avec la venue de concurrents extérieurs. Bien que tout ceci soit légal (hormis les chauffeurs clandestins), les chauffeurs de taxi ne peuvent plus être mis en contact avec une partie de leur clientèle, car les lois les en empêchent.

Pourquoi est-ce que les chauffeurs de taxi ne peuvent-ils pas utiliser la plateforme Uber avec leur voiture de fonction ? S’ils le souhaitent les taxis doivent pouvoir avoir la possibilité d’utiliser tout type d’application comme bon leur semble tout en respectant leurs règles, obligations et interdictions. Et ceci n’est pas du tout contradictoire, bien au contraire...

Pour utiliser Uber, les chauffeurs de taxi doivent à l'heure actuelle avoir deux véhicules. En effet, si un chauffeur de taxi reçoit une commande depuis Uber, il doit sortir de son taxi, changer de véhicule, et repartir pour pouvoir récupérer son client...

Dans un pays libéral comme la France, les entreprises doivent pouvoir proposer leurs produits à tout chauffeur professionnel de manière égale. Uber défend cette idée et agit dans ce sens.

Aujourd’hui, c’est la quintuple peine.
• Le chauffeur de taxi perd de plus en plus sa clientèle sans pouvoir la récupérer. Il ne peut simplement plus entrer en contact avec elle.
• Le client, qui utilise Uber pour des raisons pratiques, ne prend plus de taxis.
• Les chauffeurs Uber, V.T.C. ne voient aucun avenir professionnel dans la profession autre que de rester employé. Ils auront du mal à envisager d'avoir une plaque, car ils perdraient l'intégralité de leur clientèle.
• Les compagnies de taxis perdent leurs chauffeurs et leurs clients. Ils se retrouvent avec des stocks de plaques / voitures non utilisées.
• Uber et les autres applications concurrentes ne peuvent utiliser qu'une partie des chauffeurs disponibles.

Les chauffeurs y gagnent, comme les clients!

Les chauffeurs de taxi, eux, ont tout à y gagner. En plus d’avoir leur clientèle habituelle, ils pourraient être en compétition pour la clientèle Uber et les fidéliser, ce qu’ils ne peuvent plus faire aujourd’hui. Les chauffeurs de taxi ont peu d'influence sur leur client : ceux qui veulent utiliser Uber le font et ne s’en privent pas ! À l’avenir, il pourrait y avoir d’autres applications qui concurrenceront le modèle Uber… Les taxis doivent participer à toutes ces transformations et se battre !

La libéralisation de l’accès au service du type Uber pour les chauffeurs de taxi va entraîner un effet boostant l’ensemble de la profession.
• Le chauffeur « de base » employé Uber souhaitera investir ses économies pour obtenir une plaque qui lui donnera des avantages nouveaux (comme pouvoir stationner dans les stations de taxis, ou prendre les couloirs prioritaires).
• Les chauffeurs de taxi en profession libérale, redorer de leur blason, donneront de nouveau envie aux chauffeurs salariés de se lancer.
• Le client est roi!

Soutenez cette initiative et signez la pétition !