En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK
DGAC, CMAC, FFA: Pour une visite médicale PPL et LAPL allégée

DGAC, CMAC, FFA: Pour une visite médicale PPL et LAPL allégée

1,513 personnes ont signé. Allons jusqu'à   5,000
1,513 soutiens

Clore

Finaliser votre signature

,
En continuant, vous acceptez de recevoir les emails d'Avaaz. Notre Politique de confidentialité protège vos données personnelles et détaille comment elles peuvent être utilisées. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Cette pétition a été lancée par Air et Aviation . et ne représente peut-être pas un positionnement d'Avaaz
Air et Aviation .
a lancé une pétition à destination de
DGAC, CMAC, FFA
L'EASA a préconisé que la visite médicale d'aptitude au pilotage pour les licences LAPL soit réalisable par tous les médecins généralistes, les médecins de famille, les médecins traitants.

En France, le Conseil Médical de l'Aviation Civile (CMAC) et la DGAC ont milité pour que les LAPL soient soumis à la visite médicale dite "Classe 2", déjà en vigueur pour les pilotes PPL.

L'argument avancé par la DGAC et le CMAC est le niveau de sécurité garanti par la visite médicale Classe 2, par ailleurs alourdie depuis peu d'un questionnaire médical aussi complet que celui présenté aux pilotes professionnels et pilotes de ligne.

Le Royaume-Uni, dont les statistiques d'accidents sont semblables aux statistiques de la France, a accepté que les médecins généralistes délivrent l'aptitude médicale des LAPL.
Le projet du Royaume-Uni est même d'harmoniser les visites d'aptitude médicale des pilotes PPL et LAPL avec la visite médicale anglaise du permis de conduire automobile.

Il est clairement établi, notamment par les études menées par la CAA (Autorité de l'Aviation Civile Britannique) et par les rapports du BEA français, que la cause médicale est statistiquement insignifiante dans les accidents aériens. Les chiffres sont comparables à ceux d'autres activités sportives ou de loisir, comme... la natation ou l'équitation.

Lorsque la cause médicale d'un accident aérien est avancée comme hypothèse d'explication, il est aussi établi que la visite médicale n'aurait pas permis de détecter cette cause médicale.

La cause médicale n'étant pas une cause démontrée d'accident aérien, il nous semble urgent de militer massivement auprès de la Direction Générale de l'Aviation Civile pour que les pilotes privés français puissent bénéficier des préconisations de l'EASA.

Nous vous proposons de signer cette pétition qui sera transmises aux instances compétentes. Diffusez largement auprès de vos contacts, de vos membres dans les aéro-clubs, et n'hésitez pas à partager la pétition sur les réseaux sociaux.

L'union fait la force, la complexification ne fait rien de bon pour le développement de l'aviation de loisirs en France. Il est temps que les pilotes privés français se mobilisent pour bénéficier de conditions de pratique du pilotage conformes aux préconisations de l'EASA ! Ce travers franco-français du parapluie grand ouvert ne sert qu’à pénaliser et ralentir toute activité.

Air et Aviation
Rejoignez-vous sur https://www.facebook.com/groups/193596037409330/