En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK

93 personnes ont signé. Allons jusqu'à   100
93 soutiens

Clore

Finaliser votre signature

,
En continuant, vous acceptez de recevoir les emails d'Avaaz. Notre Politique de confidentialité protège vos données personnelles et détaille comment elles peuvent être utilisées. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Cette pétition a été lancée par PCF CHARENTE Section A. et ne représente peut-être pas un positionnement d'Avaaz
PCF CHARENTE Section A.
a lancé une pétition à destination de
M. GERMANEAU et Mme MAILLARD - La Communauté d'agglomération de GrandAngoulême
Depuis plusieurs mois déjà nos rues sont envahies de travaux. Le BHNS sera prochainement une réalité quotidienne pour chacun de nous.
Il est envisagé un transport en commun payant avec un éventail de tarifs adaptés à certaines catégories de la population.
C’est une occasion pour les élus communautaires de GrandAngoulême
d’approfondir la question de la gratuité.Le remplacement des bus actuels par le BHNS, bus du futur, va permettre de faire circuler des bus respectueux de l'environnement et silencieux.Mais, pour que cela influe réellement sur notre qualité de vie, il faut que le plus grand nombre puisse y accéder. Un éventail de tarifs est insuffisant. La seule réponse est la gratuité totale pour tous ! Nous pensons que la mobilité est aujourd'hui un droit et un enjeu de société, de santé publique et de démocratie. Nous pensons que la réflexion sur la transition énergétique est devenue incontournable.
- Les bus seraient accessibles à tous quel que soient nos revenus ou notre situation sociale.- La facilité d'accès aux transports en commun désenclaverait les quartiers, ce qui permettrait plus de mobilité entre les lieux de résidence, de travail, d'étude et de loisir.
- La gratuité serait favorable aux salariés à la recherche d'un emploi  en leur évitant stress et paperasse.
- Cela encouragerait les automobilistes à laisser le volant au profit des transports en commun moins polluants et moins onéreux, ce qui limiterait les pics de pollution et allègerait le trafic urbain.
- Autant d'argent économisé sur l'achat de distributeurs, de composteurs, de tickets, de campagnes publicitaires, de campagnes de répression,... qui participerait au développement de nouvelles lignes ou à l'achat de bus propres pour le confort de chacun.
La gratuité des transports en commun favoriserait le tourisme et donnerait une image moderne, responsable et écologiquement engagée de notre communauté d'agglomération. Pour mieux se déplacer, pour mieux respirer, pour moins dépenser, pour contribuer à l'avenir de notre planète et de notre jeunesse, exigeons la gratuité des transports en commun !