En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK
M6,  l'émission Zone interdite, Ophélie Meunier, Sabrina Van Tassel: Nous demandons des excuses et un documentaire sur le vrai monde du tatouage

M6, l'émission Zone interdite, Ophélie Meunier, Sabrina Van Tassel: Nous demandons des excuses et un documentaire sur le vrai monde du tatouage

4,675 personnes ont signé. Allons jusqu'à   5,000
4,675 soutiens

Clore

Finaliser votre signature

,
En continuant, vous acceptez de recevoir les emails d'Avaaz. Notre Politique de confidentialité protège vos données personnelles et détaille comment elles peuvent être utilisées. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Cette pétition a été lancée par stephane c. et ne représente peut-être pas un positionnement d'Avaaz
stephane c.
a lancé une pétition à destination de
M6, l'émission Zone interdite, Ophélie Meunier, Sabrina Van Tassel
 Zone Interdite une vision misogyne, obsolète et caricaturale du
tatouage.
Maman tatouée et fière de l’être pourrait être la réponse à cette
parodie d’émission que fut le programme d’M6 ce dimanche 5 mars nous avons
souhaité développer au travers d’une pétition afin de mobiliser la communauté
tattoo qui ne se retrouve pas dans ces « documentaires » 

 



Faire un reportage sur le monde du tatouage en 2017 en France
implique‐t‐il de collectionner les clichés et les non‐sens pour faire de
l'audience facile ?
Commencer par un acte illégal, le tatouage à domicile, puis
aller chercher ce qu'il y a de plus trivial dans le métier en alimentant le bon
vieux mépris Paris versus province et, enfin, traîner dans la boue l'image de
la femme tatouée en utilisant des bimbos, une parvenue et un fond de tiroir de
télé‐réalité – à quelle fin ?
On est en droit de se poser la question.

 


Recycler encore et toujours les clichés apparentant tatouage et
criminalité, en allant chercher des exemples au Japon et aux USA, relève encore
d'une volonté populiste de discréditer une pratique qui, pourtant, s'étend à
toutes les couches et catégories de la société : pourquoi ?

 


Enfin, lourdement insister sur le détatouage, sujet qui n'a aucun
rapport avec la pratique du tatouage, puisqu’ il est son parfait opposé,
indique encore une volonté de stigmatiser le tatoué en lui indiquant que son
repentir sera quasi obligatoire.

 


Les quelques points positifs de ce reportage semblent faire office
d'excuses à la diffusion d'un réquisitoire culpabilisant, une pensée vieillotte
et réactionnaire déconnectée de la réalité de notre pratique au XXIème siècle.


Le monde du tatouage en France est culturellement riche, ses adeptes
appartiennent à tous les milieux et à toutes les cultures. Les courants qui s'y
mêlent créent sans cesse de nouvelles formes d'expression, et les nouvelles
générations de tatoueurs, libérées des ghettos de leurs aînés, osent l'enrichir
encore plus. Voilà ce qui devrait apparaître à l'écran. Voilà ce qu'a raté M6.

 


Nous demandons à la
journaliste Sabrina Von Tassel et à M6 de faire un vrai documentaire sur le
tatouage et ses implications dans la société actuelle : les styles, le
manque de statut, la transmission du savoir, les femmes dans le tatouage tant
en tatouées qu’en tatoueuses, l’histoire du tatouage français, comme un droit
de réponse. Mais également présenter leurs excuses face à cette caricature de
notre communauté qui a effacé en 2h plus de 30 années d’évolution et de
démocratisation. 


Texte  de Steve Golliot‐Villers et du bureau de
tatouage et partage.


www.tatouage‐partage.com