En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK
MINISTRE DE LA JUSTICE: Plus jamais d'incarcération Arbitraire et Illégale

MINISTRE DE LA JUSTICE: Plus jamais d'incarcération Arbitraire et Illégale

135 personnes ont signé. Allons jusqu'à   200
135 soutiens

Clore

Finaliser votre signature

,
En vous inscrivant, vous exprimez votre accord pour recevoir les emails d'Avaaz. Notre Politique de confidentialité protège vos données personnelles et explique leur utilisation. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Cette pétition a été lancée par Jean-François G. et ne représente peut-être pas un positionnement d'Avaaz
Jean-François G.
a lancé une pétition à destination de
MINISTRE DE LA JUSTICE

7 Mois de détention et 14 mois assigné à Domicile, uniquement sur le bon vouloir d'une Jeune juge d'instruction qui n'a fait qu'un copié collé de l'enquête totalement partiale d'un OPJ contre qui j'ai déposé plainte auprès de l'IGPN et tout cela pour un simple appel téléphonique et un enregistrement totalement Illégal

DE LA JUSTICE À L’INJUSTICE
Jean-François Garcia
Nous sommes au XXIe siècle en France ! Combien de
femmes et d’hommes sont-ils emprisonnés, brisés à jamais
et enterrés vivants pendant des mois dans une cellule ?
Aujourd’hui, nul ne peut prétendre échapper un jour à la
prison. La garde à vue et la détention provisoire sont les
instruments pervers d’une Institution judiciaire qui n’a pas
su retenir les leçons du drame retentissant de l’affaire
d’Outreau.
Dix ans plus tard, encore et toujours sous le signe de
l’arbitraire, on emprisonne en toute illégalité !
À partir d’un banal différend d’ordre civil, l’auteur a eu à
subir les désagréments d’une enquête bâclée et les décisions
d’une information judiciaire portant à de sérieuses
controverses. Les ragots, la machination et les irrégularités
du moyen de preuve ont eu raison des droits de la défense, il
a été incarcéré !
Lorsque la présomption d’innocence et la
liberté d’aller et venir sont bafouées, l’honnête
citoyen a le droit de savoir !
JeanFrançoisGarciaestundétectiveprivé.Pèredefamilleetjamaiscondamné,avecDE LAJUSTICE À L’INJUSTICE,il entend dénoncer les lacunes d’un système et rétablir la vérité pour son honneur et celui de sa famille.
DE LA JUSTICE À L’INJUSTICE

www.jf-garcia.fr
Jean-François Garcia