En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK
M. Antoine Kretz, DR des Compagnons du Devoir Alsace et Lorraine: Arrêtez la procédure de licenciement d'Aurélien Gaillard

M. Antoine Kretz, DR des Compagnons du Devoir Alsace et Lorraine: Arrêtez la procédure de licenciement d'Aurélien Gaillard

123 personnes ont signé. Allons jusqu'à   200
123 soutiens

Clore

Finaliser votre signature

,
En vous inscrivant, vous exprimez votre accord pour recevoir les emails d'Avaaz. Notre Politique de confidentialité protège vos données personnelles et explique leur utilisation. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Cette pétition a été lancée par Yann V. et ne représente peut-être pas un positionnement d'Avaaz
Yann V.
a lancé une pétition à destination de
M. Antoine Kretz, DR des Compagnons du Devoir Alsace et Lorraine
La direction des Compagnon du Devoir n’aime apparemment pas les syndiqués CGT

La direction de l’AOCDTF (Compagnon du Devoir) de
Jarville-la-Malgrange a décidé de licencier pour des motifs fantaisistes Aurélien Gaillard, cuisinier du centre de formation, après plusieurs mois durant lesquels tout et son contraire lui a été reproché.

A titre d’exemple, la direction de l’AOCDTF reproche à Aurélien Gaillard des dépassements du coût des repas. Or cette même direction lui a retiré la responsabilité d’établir les menus. Lorsqu’il trouve des solutions pour passer en dessous du coût plafond, la direction lui reproche de dégrader la qualité des repas.

Et tout est du même acabit : riz mal cuit au goût d’un des usagers de la cantine, cuisine ou ustensiles mal entretenus, alors même qu’il n’est pas le seul employé à avoir accès à la cuisine et ses dépendances.

L’Union locale CGT de Nancy s’interroge sur la concomitance entre le début des déboires d’Aurélien Gaillard et son adhésion à la CGT. En effet, il semblerait que l’antisyndicalisme primaire est une pratique habituelle chez de la direction de l'AOCDTF, pour ne pas dire un sport national. C’est ainsi qu’elle a essayé par deux fois de virer le délégué syndical central à Bordeaux. Par deux fois ce fut heureusement un échec.

Concernant le cas d’Aurélien Gaillard, l’Union départementale CGT de Meurthe-et-Moselle avait écrit un courrier en mars dernier à la direction de Jarville-la-Malgrange afin d’ouvrir un dialogue. Le courrier de la CGT 54 n’est pas resté lettre-morte en quelque sorte, puisque dès le mois de mai M. Aurélien Gaillard était convoqué à un entretien qui devait aboutir à une procédure de licenciement à compter du 12 juillet prochain. Belle manière d’ouvrir un dialogue !

Quoi qu’il en soit l’entrave à l’exercice du droit syndical
est un délit, même pour cette association qui « surf », visiblement à tort, sur l’image d’excellence et de tradition qu’elle véhicule. Pour l’Union locale CGT de Nancy cette situation subie par l’un de nos adhérents est intolérable. Nous n’entendons pas la tolérer.

Il faut exiger l'arrêt immédiat de la procédure de licenciement !