En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK
Protégez la profession de conseiller en assurance et rentes collectives au Québec

Protégez la profession de conseiller en assurance et rentes collectives au Québec

105 personnes ont signé. Allons jusqu'à   2,500
105 soutiens

Clore

Finaliser votre signature

,
En continuant, vous acceptez de recevoir les emails d'Avaaz. Notre Politique de confidentialité protège vos données personnelles et détaille comment elles peuvent être utilisées. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Cette pétition a été lancée par Michel F. et ne représente peut-être pas un positionnement d'Avaaz
Michel F.
a lancé une pétition à destination de
M. Philippe Couillard, premier ministre du Québec
Attendu :
  • que l’AMF a l’intention de modifier le Règlement no.1 de la Loi D-9-2 (issue du projet de loi 188) visantàimplanter le nouveau Programme canadien de qualification en assurance de personnes (PQAP) au 1er janvier 2016 pour une question de mobilité de la main-d’œuvre au Canada.
  • que la formation minimale spécifique en assurance
    collective sera abolie
    au profit d’une formation générale en assurance de personnes qui n’abordera que des notions sur les produits d’assurance collective comme le veut la pratique actuelledans les autres provinces du Canada.
  • qu’aucune scolarité préalable ne sera exigée à compter du 1er janvier 2016 pour l’obtention ducertificat en assurance de personnes.
  • que l’expertise pédagogique spécifique développée au Québec (formations, manuels et examens) de 2000 à 2016 sera perdue au profit d’une structure canadienne qui nie les progrès accomplis.
  • que l’AMF n’a accepté aucune recommandation de Lacorpo à ce jour.
  • que la Chambre de la sécurité financière (CSF) n’a manifesté aucun désaccord envers le projet de l’AMF.
  • que l’AMF et la CSF manquent à leur mission de protéger le public et la profession par des standards de qualité élevés.

Les Québécois réclament :
  • que le ministre tienne une commission parlementaire pour entendre toutes les parties intéressées.
  • que le ministre permette la création de l’Ordre des conseillers en assurance et rentes collectives du Québec pour veiller précisémentà la protection du public et de la profession par des standards deformation et de pratique élevés.

Méthodologie :

  • La pétition est ouverte jusqu'au 1er décembre 2015, date à laquelle elle sera remise à M. Philippe Couillard, premier ministre du Québec.
  • Toute personne peut diffuser cette pétition sans autorisation préalable.

Auteur :

  • Michel Ferland, secrétaire
  • La Corporation des conseillers certifiés en
    assurance et rentes collectives
  • www.lacorpo.qc.ca