En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK
Maire de Courcouronnes: Nous voulons obtenir la réouverture de la dame du lac

Maire de Courcouronnes: Nous voulons obtenir la réouverture de la dame du lac

1,146 personnes ont signé. Allons jusqu'à   2,000
1,146 soutiens

Clore

Finaliser votre signature

,
En continuant, vous acceptez de recevoir les emails d'Avaaz. Notre Politique de confidentialité protège vos données personnelles et détaille comment elles peuvent être utilisées. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Cette pétition a été lancée par Mathieu B. et ne représente peut-être pas un positionnement d'Avaaz
Mathieu B.
a lancé une pétition à destination de
Maire de Courcouronnes
La dame du lac représente pour le parkour, une discipline naissante, un symbole. Chaque jour, des dizaines de pratiquants se rendent sur place pour voir de leurs yeux cet incroyable mur d'escalade sur lequel les premiers d'entre nous se sont entraînés de longues années. Mais cet hommage se fait bien souvent dans l'illégalité, en effet, la dame du lac est aujourd'hui fermé au public, car elle ne correspond plus aux normes légales des structures d'escalade. Depuis sa création, on n'y déplore qu'un seul et unique accident, et malgré la notoriété mondiale de cette structure, personne ne semble se mobiliser pour la restaurer.

Aujourd'hui, la seule chose qui sépare ce monument de la destruction, c'est les droits de l'auteur, puisque c'est une oeuvre d'art, et il est regrettable de ne voir personne se mobiliser pour faire en sorte que cette situation tout bonnement ridicule change. La prohibition n'est clairement pas la solution pour empêcher les inconscient de grimper dessus, et empêche du même coup ceux qui l'escaladent en connaissance des risques de le faire sans être inquiétés. Aujourd'hui, le site est vidéo-surveillé, et des patrouilles y passent régulièrement. C'est une perte de moyens et de temps pour les officiers de gendarmerie qui font ce travail. Il est donc évident que ce n'est pas la solution.

La solution serait pourtant simple : réhabiliter la structure aux normes d'escalade, et ainsi permettre à tous d'y accéder, ou encore décharger la municipalité des éventuels accidents ayant lieu sur le site. Après tout, les falaises ne suivent pas de normes, et cela n’empêche personne de les escalader. La vaste majorité des grimpeurs et pratiquants du parkour sont d'ailleurs assurés en cas d'accident de ce type dans le cadre de leur pratique, à une exception près : les lieux interdit d'accès. C'est donc en l'interdisant que la mairie se responsabilise...

Au delà de la Dame du lac, c'est contre un courant de répression que se positionne cette pétition, auquel on est souvent confronté dans le parkour : il devient de plus en plus interdit de prendre des risques, et la Dame du lac n'est que le symbole de notre volonté de changer cette mentalité. Un point de départ. L'idée n'est pas seulement de voir la Dame du lac ré-ouverte, mais bel et bien un changement des mentalités.



The Lady of the Lake is for parkour a symbol. Every day, dozens of practitioners come to the site to see this incredible climbing wall on which the first of us have trained for many years. But this tribute is often illegally, in fact, the lady of the lake is now closed to the public because it no longer meets the legal standards of climbing structures. However, since the building, only one accident appent, and despite the international fame of this structure, no one seems to mobilize to restore it.

Today, the only thing that separates this monument from destruction is the rights of the author, and it is sad to see no one taking action to ensure that this ridiculous situation change. The prohibition is clearly not the solution to prevent unconscious climber, and at the same time, prevents those who climb with knowledge of the risks of going there legally. Today, the site is video-monitored and regularly patrols are spent. It is a waste of resources and time for police officers who do this work. It is obvious that this is not the solution.

The solution is simple: restore the structure to climbing standards, and allow everyone to access it, or acquit the municipality of the responsability of any accidents occurring on the site. After all, the cliffs do not follow standards, and it does not prevent anyone to climb it. The vast majority of climbers and parkour practitioners are also insured in case of an accident of this type as part of their practice, with one exception: access forbidden sites...

Beyond the Lady of the Lake, this petition is against the repression of parkour and the prohibition of taking risks. The Lady is just the symbol of this fight.