En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK
Mairie de Pézenas : Non à la hausse de 257 % du tarif des TAP et ALP à la rentrée 2015/2016

Mairie de Pézenas : Non à la hausse de 257 % du tarif des TAP et ALP à la rentrée 2015/2016

114 personnes ont signé. Allons jusqu'à   200
114 soutiens

Clore

Finaliser votre signature

,
En continuant, vous acceptez de recevoir les emails d'Avaaz. Notre Politique de confidentialité protège vos données personnelles et détaille comment elles peuvent être utilisées. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Cette pétition a été lancée par FCPE P. et ne représente peut-être pas un positionnement d'Avaaz
FCPE P.
a lancé une pétition à destination de
Mairie de Pézenas
Pour une famille avec un enfant, le coût annuel d’une journée complète, cantine comprise, sera de 1350 €. Dans une ville paupérisée comme Pézenas, dont la moitié des foyers vit avec moins de 16 000 € de revenu annuel, c’est clairement inacceptable. De même, alors que nos écoles publiques perdent une classe par an en moyenne en raison de la baisse du nombre de familles vivant à Pézenas et de la concurrence de l’enseignement privé, nous demandons des choix qui renforcent l’attractivité de l’école publique, pas qui la plombent.

Sur la forme, nous ne pouvons nous satisfaire d’une décision qui touche durement les familles sans qu’il y ait eu une concertation avec les fédérations de parents d’élèves quand bien même celles-ci réclament, depuis plusieurs mois déjà, les éléments financiers permettant de comprendre la tarification des différents temps périscolaires.

En outre, nous ne pouvons que regretter l’attitude de la mairie depuis qu’elle a décidé d’augmenter ses tarifs : le choix de « camper » sur les tarifs annoncés ne favorise pas une sortie par le haut tandis que les remarques désobligeantes tenues à l’égard des familles de Pézenas empêchent l’installation d’un climat de confiance.