En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK

C'est une urgence:
Rejoignez les grèves mondiales pour le climat Vendredi 20 septembre

Monsieur François Hollande, chef d'Etat de la France: SNCF : Non au chantage du Maryland

Monsieur François Hollande, chef d'Etat de la France: SNCF : Non au chantage du Maryland

23 personnes ont signé. Allons jusqu'à   2,000
23 soutiens

Clore

Finaliser votre signature

,
En continuant, vous acceptez de recevoir les emails d'Avaaz. Notre Politique de confidentialité protège vos données personnelles et détaille comment elles peuvent être utilisées. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Cette pétition a été lancée par Emilie C. et ne représente peut-être pas un positionnement d'Avaaz
Emilie C.
a lancé une pétition à destination de
Monsieur François Hollande, chef d'Etat de la France
L'Etat Français va reverser 60 millions de dollars aux victimes de la shoah aux USA

La société Keolis, filiale de la SNCF, est en compétition dans l’Etat du Maryland pour la construction d’une ligne de chemin de fer. L’enjeu est un contrat de 6 milliards de dollars sur 35 ans, à partir de l’an prochain. Un ancien déporté, Leo Bretholz, a lancé une pétition contre la compagnie française. Il a été suivi par deux sénateurs du Maryland, l’Etat dans lequel il vivait depuis.


CHANTAGE & PROTECTIONNISME


Les deux sénateurs vont même plus loin que Leo Bretholz: ils estiment que la société ferroviaire française publique ne doit pas être autorisée à participer à des appels d’offres aux Etats-Unis tant qu’elle n’aura pas indemnisé les victimes. Ces dernières années, la SNCF a dû se replonger dans ses activités passées pendant la seconde guerre mondiale. Réquisitionnée par le régime de Vichy, l'entreprise avait déporté 76 000 Juifs de France dans des wagons de marchandises à travers le pays et vers les camps d'extermination entre 1942 et 1944.

En 2010, Arnold Schwarzeneger avait mis son véto à une loi hostile, elle aussi, à la SNCF, en Californie. Votée par le congrès, elle obligeait les compagnies candidates aux contrats du TGV Californien à faire preuve de transparence sur leur rôle dans le transport des Juifs pendant la seconde guerre mondiale.

Fin 2010, le patron de la SNCF, Guillaume Pépy, avait également dû présenter des excuses en Floride, où la compagnie espérait remporter un vaste contrat, abandonné depuis, pour relier les villes d'Orlando et Tampa. En Aout de la même année, le patron de la SNCF avait assuré qu'elle était prête à ouvrir ses archives aux Américains, ce qui n'a pas empêché des élus du Congrès américain de déposer un projet de loi pour autoriser des poursuites contre la SNCF.


L'ACCORD SERA SIGNE LUNDI : MOBILISONS NOUS

L'accord est signé ce lundi 8 décembre, il portera sur la création d'un fond d'indemnisation doté par la France de 60 milions de dollars versés aux autorités américaines en faveur de "quelques milliers" de déportés non français ou de leur familles. 100 000 euros par déportés, quelques dizaines de milliers d'euros pour les membres de la famille.


En "contrepartie", les Etats-Unis se sont engagés à défendre l'immunité de juridiction dont bénéficient les entreprises étrangères sur leur sol, qui les protège de toute poursuite judiciaire ou de toute formes d'action. Cette loi avait été critiquée et un sénateur avait notamment souhaité la réformer en 2013 pour pouvoir attaquer la SNCF devant les tribunaux US.


UN CHANTAGE COMMERCIAL


Nous devons montrer notre désapprobation générale face à ce chantage commercial absolument lamentable.

Nous ne pouvons pas empêcher l'Etat de sauver la filiale Keolis, nous ne pouvons pas non plus convaincre les marchés américains de cesser leur protectionnisme, ni leur lobbying, mais nous pouvons nous élever au niveau de la pétition de Leo Bretholz et dépasser en activisme politique.

C'est de sa pétition lançée sur Change.org que 50000 signatures avaient été réunies.

Nous pouvons faire plus, et montrer aux gouvernements français et américains que nous désapprouvons. Que nous rejetons leur protectionnisme mal caché, leurs chantages commerciaux, et leur lobbying décadent.

Prouver par plus de signatures que nos avis sont aussi importants, et que c'est par la contrainte, le chantage et le manque d'éthique du gouvernement Américain que nous devons nous délester de 60 millions d'euros du contribuable.


POURQUOI SIGNER ? PARCE QUE C'EST UNE DEVOIR NATIONAL


Parce que c'est la pétition de Leo Bretholz qui a permis ce chantage commercial, grâce aux deux sénateurs qui l'ont rejoint, et que nous pouvons nous aussi faire entendre nos voix indignées le plus haut possible.

Parce je suis Français, parce que je paye mes impôts en France, et que je n'ai pas à payer pour les ressortissants américains, aussi dure soit leur histoire familiale.

Parce que ce sont ces impôts qui financent nos services publics et que je refuse que mon argent ainsi que celui des mes compatriotes soit utilisés à encourager le lobbying, le protectionnisme et les chantages commerciaux.

Parce que 70 ans après, nous n'avons pas à payer pour les actes de barbarie de nos prédécesseurs, ni à payer pour les lacunes historiques des sénateurs américains et des anciens déportés immigrés au Etats-Unis qui oublient que la SNCF était une entreprise d'Etat sous occupation à l'époque, et que mêmes les cheminots étaient menacés de mort s'ils n'obéissaient pas.

Parce que les Etats Unis n'ont jamais payé d'indemnisation aux tribus amérindiennes, ni aux habitants de Nagasaki et Hiroshima, ni aux descendants de la guerre du Vietnam, ni pour toutes les atrocités que les USA commets tous les jours par son marché de guerre.

Parce que Washington a négocié les retraites à base de millions de dollars d'anciens nazis en échange de leur départ des USA.

Parce que les USA, avec le Canada et l'Ukraine, fait partie des 3 seuls pays à ne avoir voté NON à la proposition de l'ONU pour la lutte contre la glorification du nazisme.

Parce que cette hypocrisie de dette envers l'histoire ne tient plus désormais et que nous en avons assez de devoir "payer" pour le passé.

Parce que le protectionnisme américain trouvera autre chose après cela pour nous évincer des marchés internationaux.

Parce qu'il n'y a pas de monopole de la souffrance dans ce monde, et parce qu'on ne se fait pas pardonner ses erreurs avec de l'argent.

Et surtout, parce que nous ne représentons pas la SNCF ici incriminée mais que nous allons payer à sa place.

NB: En signant cette pétition, je me détache de tout mouvement politique ou idéologique raciste et antisémite, et qui verrait ici l'occasion d'illustrer sa "bêtise". Je signe cette pétition en respect du passé, et par volonté d'empêcher l'instrumentalisation de la souffrance à des fins financières, politiques et geostratégiques.