En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK
Maryvonne T - à la rue - doit récupérer sa propriété squattée

Maryvonne T - à la rue - doit récupérer sa propriété squattée

3,920 personnes ont signé. Allons jusqu'à   100,000
3,920 soutiens

Clore

Finaliser votre signature

,
En continuant, vous acceptez de recevoir les emails d'Avaaz. Notre Politique de confidentialité protège vos données personnelles et détaille comment elles peuvent être utilisées. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Cette pétition a été lancée par Kuzul M. et ne représente peut-être pas un positionnement d'Avaaz
Kuzul M.
a lancé une pétition à destination de
Nathalie Appéré, maire de Rennes,
Patrick Strozda, préfet d'Ille et Vilaine,
Christiane Taubira, Garde des sceaux
Depuis 18 mois, la maison de Maryvonne T est occupée par des squatteurs, rentrés en effraction chez elle, qui font valoir le droit au logement opposable (loi de 2007) pour rester dans les lieux.
Maryvonne T se retrouve aujourd'hui à la rue, hébergée d'urgence chez son fils, alors qu'elle est propriétaire de la maison au 94 rue de Châtillon, à Rennes.

Une propriété qui a été dévastée par cette dizaine d'individus, qui ont détruit les cloisons, qui ont tagué la façade et qui vivent dans l'insalubrité la plus totale.. Pour se protéger d'une éventuelle expulsion, ces derniers ont même installé des tessons de bouteille de verre aux entrées, ce qui est totalement illégal.

Jamais contrôlés , jamais identifiés, jamais inquiétés, ils se réfugient aujourd'hui derrière la loi qui permet à des individus d'habiter la maison d'autrui, violant au passage le préambule de la constitution qui garantit l'inviolabilité de la propriété privée.

Ces individus doivent être expulsés immédiatement ! Il y a urgence pour Maryvonne, qui n a plus d'endroits où aller et qui devra en plus faire face à l'intégralité des travaux de rénovation, ces marginaux n'étant pas solvables.

Avec la mobilisation de tous, nous pouvons faire pression sur la mairie de Rennes pour qu'elle fasse procéder à l'expulsion des squatteurs, mais également à leur contrôle d"identité qui permettrait à l'avocat de Maryvonne T de les attaquer au pénal.

Avec la mobilisation de tous, nous pouvons faire pression pour que la justice accélère la procédure administrative d'expulsion.

Avec la mobilisation de tous, nous pouvons exiger de la mairie de Rennes une solution d'urgence pour loger Maryvonne T, une bretonne, que l'on prive de ses droits quand on les offre à d'autres...

Mobilisez-vous ! Mobilisons-nous !
Le Collectif des Bretons pour Maryvonne.