En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK

Qui arrêtera le prochain génocide?

A l'attention des Présidents d’Afrique du Sud, Jacob Zuma et du Nigéria, Goodluck Jonathan :

En tant que citoyens inquiets, nous vous demandons de défendre la CPI lors du sommet extraordinaire de l’Union africaine (UA) qui aura lieu ce vendredi. Sans l’impulsion politique du Nigéria, de l’Afrique du Sud et des autres démocraties du continent, la justice sera bafouée et la CPI anéantie. Nous en appelons à vous pour prendre la tête de la lutte contre les crimes contre l’humanité et pour garder l’Afrique sous la compétence de la CPI.

Déjà membre d’Avaaz?
Indiquez votre adresse e-mail et cliquez sur "Envoyer".
Première visite? Merci de remplir le formulaire ci-dessous.
En vous inscrivant, vous exprimez votre accord pour recevoir les emails d'Avaaz. Notre Politique de confidentialité protège vos données personnelles et explique leur utilisation. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Derniers signataires

D’ici deux jours seulement, les dirigeants africains pourraient anéantir une institution fondamentale et rendre ainsi le monde moins sûr.

La Cour pénale internationale (CPI) est le premier et le seul tribunal de compétence mondiale à juger les crimes contre l’humanité. Mais les dirigeants du Soudan et du Kenya, qui ont répandu la peur et la terreur dans leur pays, tentent de faire sortir l’Afrique de la CPI, ce qui leur permettrait de tuer, de violer et d'inciter à la violence et à la haine en toute impunité.

Je sais qu’ensemble nous pouvons les en empêcher. Mais pour ce faire nous devons unir nos forces et interpeller les voix responsables au sein de l’Union africaine, le Nigéria et l’Afrique du Sud à s'interposer pour garantir que les persécutés resteront protégés par la CPI. Rejoignez mon appel en signant la pétition et envoyez-la à tous vos proches. Quand nous aurons recueilli un million de signatures, nous la remettrons directement au siège de l'Union africaine à Addis Abeba, où doivent se rencontrer les dirigeants africains.

--Desmond Tutu
Publié le 8 Octobre 2013

Parlez-en à vos amis!

Postez le lien de cette campagne sur un tchat ou sur Skype: