Une bouée de sauvetage pour le Yémen

Franchement, on ne pourrait pas faire pire.

Au Yémen, un enfant meurt de malnutrition toutes les 10 minutes. La pire épidémie de choléra de l’histoire récente a déjà frappé 500 000 personnes -- et une sauvage campagne de bombardements par les Saoudiens bloque l’accès de l’aide humanitaire.

Ces personnes innocentes vivent l’apocalypse -- mais nous pouvons les aider.

La plupart d’entre nous n’a jamais entendu parler de ce cauchemar, car l’Arabie Saoudite empêche les journalistes d’entrer dans le pays. Elle ne veut pas que les conséquences de ses opérations militaires fassent les gros titres -- afin que nos gouvernements continuent de lui vendre des tanks, des missiles et des munitions.

Et ça marche: nos dirigeants font l’autruche. Mais Avaaz est unique en son genre -- notre financement provient seulement des citoyens, sans aucun agenda politique. Nous pouvons lancer une véritable bouée de sauvetage aux hommes et aux femmes du Yémen, en:
  • Faisant entrer clandestinement des reporters dans le pays pour révéler ce qu’il s’y passe;
  • Mettant les pays bailleurs de fonds sous pression pour qu’ils renforcent l’aide humanitaire, sans perdre une seconde;
  • Menant un plaidoyer auprès de pays tels que la France ou le Canada pour qu’ils cessent de fournir les armes qui sont responsables de la situation.
La triste vérité, c’est que si nous n’agissons pas, personne ne le fera. 20 millions (!) de Yéménites ont désespérément besoin d’aide humanitaire -- faites un don maintenant et retroussons-nous les manches.

Crédits photographiques: Abduljabbar Zeyad / Reuters