Le plus grand mouvement citoyen mondial en ligne pour le changement

A la Ministre Laurette Onkelinx, au Président du Parlement belge et aux parlementaires belges

A la Ministre Laurette Onkelinx, au Président du Parlement belge et aux parlementaires belges
  
  

 


Pourquoi c'est important

Nous demandons:
- A la Ministre Laurette Onkelinx et aux parlementaires belges de refuser de signer “l’avis et la fiche” proposés par le Conseil du Bien-être Animal dont le contenu unilatéral ne correspond ni à la réalité de terrain, ni à la demande insistante formulée par la population belge depuis 1998.
- A la Ministre Laurette Onkelinx et aux parlementaires belges de faire de la Belgique le premier pays européen à emboiter le pas à l’Inde qui, sur base des données et des études scientifiques les plus récentes, a attribué au dauphin la qualité de personnalité juridique non humaine.
- A la Ministre Laurette Onkelinx et aux parlementaires belges d’interdire tout(e) – détention, échange, ou utilisation du dauphin, lors notamment de dressages et de shows - comme elle l’a fait pour l’utilisation d’espèces sauvages dans les cirques.

We ask :
- That Minister Laurette Onkelinx and Belgian parliamentarians refuse to sign " the opinion and the record" proposed by the Board of Animal Welfare whose unilateral content does not correspond with the situation on the ground, or the insistent request for change made by the Belgian population since 1998.
- That Minister Laurette Onkelinx and Belgian parliamentarians make Belgium the first European country to follow India , based on the data and the most recent scientific studies , and attribute to the dolphin the legal status of a 'non-human person'
- That Minister Laurette Onkelinx and Belgian parliamentarians prohibit the detention , exchange, or use of dolphins for shows – as it has done for the use of wild animals in circuses.


Planète-Vie réfute le contenu de l'avis et de la fiche du Conseil du Bien-être Animal qui sont entachés du lobbying constant du secteur des delphinariums au sein du groupe de travail. Le résultat présenté pour signature à Madame Onkelinx est unilatéral et ne présente aucunement un compromis concernant le bien-être des dauphins mais bien un compromis avec le delphinarium de Bruges afin qu’il puisse maintenir ses activités et, malheureusement pour les cétacés, les « légitimer » et les multiplier.
Le dauphin est une espèce sauvage, consciente, intelligente, douée d’émotions et entretenant des liens sociaux très élaborés. La captivité ne pourra jamais remplacer la richesse de ces interactions sociales, tout comme elle ne pourra remplacer la richesse et la diversité de leurs interactions avec le milieu naturel qui est le leur. Le dauphin souffre et meurt de la captivité, à Bruges comme partout dans le monde. Il vous appartient, il nous appartient d’y mettre un terme là où nous le pouvons : dans notre pays.


Publiée Janvier 30, 2014
Signalez cette page comme inappropriée
Cliquer pour copier: