Le plus grand mouvement citoyen mondial en ligne pour le changement

Quatre emplois supprimés? NON !!! La Friterie Fontainas DOIT rester !!!

Cette pétition doit être validée par la Communauté Avaaz avant publication
Quatre emplois supprimés? NON !!! La Friterie Fontainas DOIT rester !!!
  
  

 


Pourquoi c'est important

Comment la commune de Saint Gilles peut‐elle mépriser la volonté populaire, la démocratie locale et participative mais aussi le patrimoine oral et immatériel? Pour les habitants, une friterie qui disparaît, c’est un quartier qui meurt, un patrimoine détruit, l’insécurité qui grandit.
Nous, citoyens, demandons aux autorités communales de Saint Gilles d'annuler leur décision d'expulsion, de trouver une solution avec la famille Barsakis, de revenir aux promesses faites et surtout, alors que le chômage est en augmentation de sauvegarder l’emploi de 4 travailleuses qui vont se retrouver sans ressources. La destruction « organisée » du tissu social dans le bas de Saint Gilles au profit d'intérêts privés, commerciaux et immobiliers sans lien avec les besoins des habitants doit s’arrêter. Comme l'ont également fait les communes d'Ixelles pour la Friterie de Flagey et d’Etterbeek pour celle de la Place Jourdan, la commune de Saint‐Gilles doit revenir sur sa décision. La Friterie Fontainas, une petite exploitation familiale, fait depuis 50 ans partie de l’histoire saint‐gilloise. Considérée comme une institution, un bien commun, par ses clients, sa renommée rejaillit sur le quartier et joue un rôle important dans la dynamique locale. La famille Barsakis comprend que les travaux d’aménagement du square Jacques Franck doivent être exécutés et n’en fait pas obstacle, mais elle espère continuer, comme initialement promis, l'exploitation de sa friterie pendant et après les travaux. La Culture Fritkot belge est reconnue depuis le 22 novembre 2016 par la Ministre de la Culture en tant que « Chef‐d’œuvre du Patrimoine oral et immatériel »! Ce titre est octroyé dans le cadre du Décret du 11 juillet 2002 relatif aux biens culturels mobiliers et au patrimoine immatériel de la Communauté française. N° de référence du dossier : Reconnaissance n°41.
Le Fritkot doit rester!
La Famille Barsakis est soutenue par des milliers d'habitants de Saint Gilles et de tout Bruxelles, une mobilisation énorme. Les riverains doivent être écoutés et leur parole prise en compte. Qui mieux que la population concernée pour prendre les meilleures décisions, étant directement intéressée par les conséquences de ses choix elle est supposée savoir où réside sa volonté et ses intérêts.
Le contrat programme du contrat de quartier stipule que les commerces de proximité ainsi que l'emploi sont les deux points les plus importants à développer !!!!

Résistance citoyenne!!!
Scandalisés par le mépris de classe du Conseil communal de Saint Gilles qui souhaite "boboiser" et chasser la population pauvre de la comme les citoyens entrent en résistance. Même le PTB était là !!!
Les habitants sont choqués par l'attitude dédaigneuse de la Commune de Saint‐Gilles, son refus de dialogue avec les propriétaires de la Friterie Fontanas et les jounalistes. Un déni démocratique flotte sur la commune. Le manque de transparence, les revirements, l'instabilité et les méthodes "girouettes" du conseil communal interpellent de nombreuses personnes.

Si vous avez le temps et l'envie :)
voici un petit mail que vous pouvez envoyer pour le maintien des emplois de la friterie fontainas :)
adresses mail
[email protected], [email protected], [email protected], [email protected]
adresse CCI
[email protected]
objet
Maintien des emplois de la Friterie Fontainas
Message
Monsieur Charles Picqué, bourgmestre de Saint‐Gilles,Madame Cathy Marcus, échevine des Affaires sociales, Archives, Contrats de quartier, Espaces publics, Logement (Régie foncière), Personnel, Programmes européens et Rénovation urbaine, SportsPatrick Debouverie, Affaires juridiques, Animations locales, Coordination du quartier du Midi, Développement économique, Finances, Syndicat d'Initiative, Tourisme, Tutelle sur le CPAS, Tutelle sur les hôpitaux

Madame, Messieurs,
La Friterie Fontainas et sa baraque font partie de l’histoire de Bruxelles et de la commune de Saint‐Gilles, 50 ans de présence! Nombreux sont les clients comparant la friterie à une institution. Sa renommée rejaillit sur le quartier et joue un rôle important dans la dynamique saint‐gilloise. Les clients d’un jour deviennent bien souvent des clients de toujours, ou presque. Les habitué‐e‐s s’arrangent souvent pour passer par là, et ainsi se faire un petit plaisir en commandant un cornet.Je suis absolument choquée et bouleversée par la décision d’expulsion de la Famille Barsakis qui est soutenue par l'ensemble de la Communauté grecque dont une grande partie vit à Saint Gilles depuis des générations mais aussi par des milliers de personnes habitant Saint Gilles mais dans tout Bruxelles.Une pétition de soutien a recueilli plus de 1.500 signatures et un groupe de soutien sur Facebook rassemble près de 3.000 personnes. Au mois de septembre 2017, une pétition internet, organisée par des riverains sur change.org a rassemblé 600 signatures. Les 6 et 7 octobre dernier, il y a eu une consultation populaire d'initiative citoyenne, 362 riverains et clients sur 368 votants on dit oui la friterie doit rester.La Culture Fritkot belge est reconnue depuis le 22 novembre 2016 par la Ministre de la Culture en tant que Chef‐d’œuvre du Patrimoine oral et immatériel !!!Ce titre de « Chef d’œuvre du Patrimoine oral et immatériel » est octroyé dans le cadre du Décret du 11 juillet 2002 relatif aux biens culturels mobiliers et au patrimoine immatériel de la Communauté française. N° de référence du dossier : Reconnaissance n°41Comment la commune de Saint Gilles peut‐elle mépriser la volonté populaire, la démocratie locale et participative mais aussi le patrimoine oral et immatériel? Je me permets de vous envoyer cette lettre écrite aujourd'hui afin de vous demander de revenir sur votre décision, comme l'a fait également la Commune d'Ixelles pour la Friterie de Flagey et Etterbeek pour celle de la Place Jourdan.Je vous demande de bien vouloir intercéder auprès des autorités communales pour trouver une solution à l'expulsion pure et simple, revenir aux promesses faites, et sauvegarder l’emploi des quatre personnes qui vont se retrouver sans ressources et qui se sont investies dans cette friterie depuis 2 générations durant 50 années.La famille Barsakis comprend que les travaux d’aménagement du square Jacques Franck doivent être exécutés et n’en feront pas obstacle, mais elle espère continuer l'exploitation de cette friterie durant les travaux un peu plus loin et reprendre leurs activités après les travaux.Ce qui m'attriste aussi c'est que ni l'Échevin du Commerce, ni l'Échevin de l'Emploi, ne font quelque chose pour garder ces emplois alors que le chômage est en augmentation dans la Commune et dans la Région bruxelloise!!!La Communauté grecque, dont les membres ont la nationalité belge et voteront donc lors des prochaines élections communales en 2018, ‐ une grande partie habite depuis des années à Saint Gilles ‐ est fort scandalisée et déçue par cette décision de la commune de Saint Gilles et vous demande de ne pas expulser cette famille qui est dans le désarroi le plus total.Dans l’attente d'une réponse positive de votre part, je vous prie, Madame, Messieurs, d'agréer mes salutations distinguées.
Votre nom :)

Pour les habitants, une friterie qui disparaît, c’est un quartier qui meurt, un patrimoine détruit, l’insécurité qui grandit, et quatre emplois supprimés.
encore une lettre restée sans réponse ...
À l'attention de :
Rudi Vervoort
Ministre‐Président du Gouvernement de la Région de Bruxelles Capitale
Rudy Demotte
Ministre‐Président CFWB
Alda Greoli
Vice‐Présidente, Ministre de la Culture et de l'Enfance
Concerne:Suppression d'emplois et destruction de patrimoine dans le cadre de la rénovation du square Jacques Franck à Saint‐Gilles ‐ Contrat de quartier Midi/Fontainas 2007‐2011. Expulsion Famille Barsakis.

Bruxelles, Jeudi 19 Octobre 2017

Madame,Messieurs,
La Friterie Fontainas et sa baraque, c’est une partie de l’histoire de Bruxelles et de la commune de Saint‐Gilles, 50 ans de présence! Nombreux sont les clients comparant la friterie à une institution. Sa renommée rejaillit sur le quartier et joue un rôle important dans la dynamique saint‐gilloise. Les clients d’un jour deviennent bien souvent des clients de toujours, ou presque. Les habitués s’arrangent souvent pour passer par là, et ainsi se faire un petit plaisir en commandant un cornet.
Actuellement sous une décision d’expulsion, je me permets de vous envoyer cette lettre écrite aujourd'hui au retour de la commune. Comme je ne voulais plus pleurer ni penser à ce qui nous arrive, je me suis dis que cela pouvait peut être vous intéresser. Je me permets aussi de vous envoyer quelques lettres envoyées par d’autres, et qui sont aussi restées sans réponses.
Je vous demande de bien vouloir intercéder auprès des autorités communales pour que nous puissions trouver une solution à notre expulsion pure et simple, revenir aux promesses faites, et sauvegarder l’emploi des quatre personnes qui vont se retrouver sans ressources.Vous trouverez tous les détails techniques dans le courrier d’avocat, et notre ressenti dans la lettre coup de coeur de mon frère Nikos, en pièces jointes à ce mail.
«Actuellement sous la décision d’une expulsion …» Ce début de lettre m’est tellement familier que je le connais par cœur.Ceci n’est pas une lettre de menace, mais un appel au secours, je me demande bien comment elle sera perçue.Sûrement à la poubelle, tout comme les heures que je passe à essayer de trouver une solution pour les quatre femmes qui vont perdre leur travail.
Vous n’y êtes pour rien.
Voilà, je ne suis qu’une travailleuse laborieuse qui exploite un petit commerce de proximité... mais je ne suis pas qu’un numéro à qui l’on peut dire, brutalement, à haute voix, devant témoins « Tu as deux semaines pour quitter les lieux ».J’en ai les jambes tremblantes tellement je suis dégoûtée, écoeurée. Envie de pleurer mais je me retiens car je dois rester forte non pas pour mon orgueil, juste parce que je n’ai sûrement pas fini ce combat.Nous comprenons que les travaux d’aménagement du square Jacques Franck doivent être exécutés et nous n’en ferons pas obstacle, nos attendons ces travaux depuis longtemps.
J’ai cette chance d’être en bonne santé, il faudra bien que je combatte quelque chose, sinon la vie serait trop facile, non ?J’ai organisé une pétition de soutien, qui a recueilli plus de 1500 signatures.Un groupe de soutien sur Facebook a rassemblé près de 3000 personnes.Au mois de septembre une pétition internet, organisée par des riverains sur change.org a rassemblé 600 signatures.Les 6 et 7 octobre il y a eu une consultation populaire d'initiative citoyenne, 362 riverains et clients sur 368 votants on dit oui la friterie doit rester.
La Culture Fritkot belge est reconnue depuis le 22 novembre 2016 par la Ministre de la Culture en tant que Chef‐d’œuvre du Patrimoine oral et immatériel !!!Ce titre de « Chef d’œuvre du Patrimoine oral et immatériel » est octroyé dans le cadre du Décret du 11 juillet 2002 relatif aux biens culturels mobiliers et au patrimoine immatériel de la Communauté française. N° de référence du dossier : Reconnaissance n°41
Rien n’y fait.
Ce qui m'attriste aussi c'est que ni l'Échevin du Commerce, ni l'Échevin de l'Emploi, ne font quelque chose pour garder nos emplois alors que nous avons créé nous‐mêmes nos jobs.
Sommes nous punis parce que nous tenons nos clients, nos amis, au courant de notre désespoir devant cette décision unilatérale, communiquée verbalement d’une façon maladroite et hautaine.
Dans l’attente d’un geste de votre part,je vous prie Messieurs de bien vouloir être assurés de ma considération distinguée,et de ma gratitude pour elles.
Stavroula Barsakis
PS: je vous prie de pardonner la présence de fautes sur cette lettre je n’ai pas le courage de la relire.
Pour les riverains, il est important de maintenir la cohésion sociale du quartier mais surtout d'associer les habitants aux décisions qui concernent directement leur environnement et l'aménagement de l'espace public. Dans ce contexte, la disparition de la « Friterie Fontainas » ouvrirait la voie, selon eux, à une destruction « organisée » du tissu social dans le bas de Saint‐Gilles au profit d'intérêts privés, commerciaux et immobiliers ... Les citoyen.ne.s doivent être écoutés.e.s et leur parole prise en compte, qui mieux que la population concernée pour prendre les meilleures décisions, étant directement intéressée par les conséquences de ses choix : elle est supposée savoir où résident sa volonté et ses intérêts.
LA FRITURE FONTAINAS DOIT RESTER ! LES EMPLOIS PRÉSERVÉS !

Le 12 Septembre de 11h à 23h
En cette «Journée Mondiale du Fritkot Patrimoine Immatériel de l’Humanité» la «Friterie Fontainas» fera le cornet de frites sauce comprise à 1 € !!! Bienvenue !!!
Pour remercier les 3.000 personnes qui soutiennent la famille Barsakis. Pour remercier Bernard Lefèvre, président de l’Union Nationale des Frituristes, Hugues Henry et Home Frit' Home, le Parti Indépendantiste des Marolles, la pMP[*], et toutes les associations qui ont participé au mouvement de soutien. Vous êtes fantastiques :)
https://www.facebook.com/events/1303267836462799/

PATRIMOINE EN DANGER


Répondant à la demande expresse de l’échevin Debouverie au JT de BX1, une consultation populaire sur l’avenir de la Friterie Fontainas, nous, riverains, clients, amies et amis demandons de manière ferme, durant et après les travaux, le maintient de ce joyau du patrimoine immatériel de l’Humanité à son emplacement actuel.

Une famille expulsée sans dédommagements, avec encore des traites à payer pour la dernière rénovation ...
La famille Barsakis doit rester !!! 45 ans d'expérience et de présence sur Saint‐Gilles ça ne se fait pas expulser comme ça !!!

NON À LA FRITE D’ÉTAT !!!

La commune de Saint‐Gilles a décidé de faire disparaître définitivement la Friterie Fontainas se retranchant derrière le projet de rénovation du Square Jacques Franck. Contrairement à ce qui avait été décidé dans un premier temps, les Barsakis, la famille propriétaire du la Friterie Fontainas de la Porte de Hal n’aurait pas été mise au courant du changement de plan. Elle dénonce le manque de communication de la commune et refuse de voir leur commerce familial mourir. Cette décision unilatérale ne fait pas que des heureux, une source de colère qui va grandissante quand les édiles de la commune en question se réfugient derrière l'argument de se rallier au projet de "rénovation des fritkots" initié par la ville de Bruxelles, qui ‐ en l'état ‐ ne rime à rien d'autre que de les uniformiser.
La Ville de Bruxelles, par la voix de Marion Lemesre, a lancé un concours d'architecture pour remplacer les huit friteries et kiosques fixes situés sur son territoire par de nouveaux établissements flambants neufs. La Région de Bruxelles‐Capitale a pourtant accepté le dossier de reconnaissance de la "Culture Fritkot", en tant que patrimoine immatériel de l’humanité. Comment peut‐on oser se présenter en tant que défenseur des « Fritkots » en se les appropriant et en creusant leur tombe à travers un projet d'uniformisation en parfaite opposition avec l'esprit originel de la "Culture Fritkot »: « Toute baraque/friture/friterie/fritkot... est unique, car elle/il est l'expression de son frituriste, du lieu où elle/il est implanté(e) et de ses clients »????

Quelques réactions

« Encore une fois, tout pour l’argent, rien pour les gens !!! »
"Une friterie supprimée, c'est un quartier qui meurt ! "
« La destruction du tissu social est bien organisée dans le bas de Saint‐Gilles où les intérêts privés, commerciaux et immobiliers ... déterminent seuls l'aménagement de notre espace public, sans aucune consultation populaire … »
« La friterie Fontainas une lumière dans la nuit qui doit rester !!!! »
"Une baraque à frites, mine de rien, c'est du lien social. Quand ils en auront fini avec tout le lien social, il ne nous restera que le lien pour nous pendre."

Groupe de soutien à la fa
mille Barsakis et à la friterie Fontainas
https://www.facebook.com/groups/585188278536568/

Merci pour votre soutien, et partagez cette pétition sans modération !!!
À très frite !!!

Publiée Août 13, 2017
Signalez cette page comme inappropriée
Cliquer pour copier: