En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK
Le plus grand mouvement citoyen mondial en ligne pour le changement

Conseil d'Etat valaisan: nous exigeons la démission immédiate de Piero San Giorgio

Conseil d'Etat valaisan: nous exigeons la démission immédiate de Piero San Giorgio
  
  

 


Pourquoi c'est important

Le 1er décembre 2016, le Conseiller d'Etat valaisan en charge de la sécurité Oskar Freysinger a présenté Piero San Giorgio comme membre de son groupe de réflexion sur l'inventaire des risques auquel le Valais doit se préparer. Piero San Giorgio est une figure radicale et très controversée de l'extrême droite ultra‐nationaliste, décrit comme un "survivaliste". Très proche des milieux néo‐nazis, grand ami d'Alain Soral (plusieurs fois condamné pour incitation à la haine raciale) et admirateur de Serge Ayoub (leader skinhead français), il prédit le chaos notamment dû à l'immigration massive et invite les peuples d'Europe à prendre les armes pour se défendre.
Parmi ces nombreuses prises de position ouvertement racistes, il dit notamment :
"L'immense majorité des européens sont irrécupérables, c'est des tarlouzes. Et, c'est une bonne nouvelle, je pense qu'ils vont mourir (...). Ces gens‐là ne devraient même pas exister, parce que le socialisme et le gauchisme et l'humanisme, le droit‐de‐l'hommisme et toutes ces merdes ont fait en sorte que des gens qui n'auraient pas dû exister existent. On sauve les malades, les handicapés... Très bien, ça donne bonne consciense, mais putain c'est pas comme ça que tu bâti une civilisation, c'est comme ça que tu la détruis". (https://www.facebook.com/david.crettenand.5/videos/10154815224384861/)

La cheffe du gouvernement valaisanne Esther Waeber‐Kalbermatten a déclaré : "Je suis profondément choquée. C'est un appel à la haine, c'est indigne de notre société." Nous estimons qu'il est absolument scandaleux qu'un tel personnage soit engagé par une collectivité publique. C'est un retour inquiétant vers les heures les plus sombres de l'histoire européenne. Nous exigeons que Piero San Giorgio soit démis de sa fonction au plus vite.

Publiée Décembre 1, 2016
Signalez cette page comme inappropriée
Cliquer pour copier: