Le plus grand mouvement citoyen mondial en ligne pour le changement

Département de l'Eure: Non au projet du village des marques de Douains

Cette pétition doit être validée par la Communauté Avaaz avant publication
Département de l'Eure: Non au projet du village des marques de Douains
  
  

 


Pourquoi c'est important

Le projet du village des marques de Douains près de
Vernon va passer devant la commission nationale d’aménagement commerciale
mercredi 6 mai 2015.


Comme nous avons déjà eu l’occasion de le dire et de
l’écrire, nous sommes totalement contre ce projet.


S’il venait à voir le jour, il nuirait gravement à nos commerçants
de proximité qui luttent déjà assez durement pour s’en sortir et vivre tout
simplement.


De plus, cette concentration de magasins dédiée au « tout
business »
sans se soucier du développement cohérent des territoires ni du
bien vivre des habitants, serait un non-sens écologique.

À l’heure où l’on travaille sur des solutions environnementales
pour éviter le tout-voiture et diminuer les pollutions au dioxyde d’azote, les
particules fines, on irait créer un temple concentrationnaire de gaz d’échappements
pour ne rien y faire hors mis consommer ? On marche sur la tête !



La droite locale
vous a bel et bien menti !



Souvenez-vous, pendant la campagne des élections cantonales
Sylvie Blandin (maire UMP d’Igoville), René Dufour (maire de droite des Damps),
François Xavier Priollaud (maire de UMP-UDI de Louviers), Bernard Leroy (maire
du Vaudreuil et Président UMP de la Communauté d’Agglomération Seine Eure) affirmaient
« juré-craché » qu’ils étaient contre ce projet, allant même jusqu’à faire
voter une motion en ce sens à la CASE.



Et qu’en est-il
aujourd’hui ?



Ils baissent la tête et acceptent, voire soutiennent bec et
ongles le projet du village des marques, sacrifiant au passage leurs propres
commerçants locaux. Avec leurs grands amis, Sébastien Lecornu, président UMP du
Département de l’Eure et Guy Lefrand (maire UMP d’Evreux), ils vont porter haut
et fort, mercredi  6 mai, l’intérêt de ce
projet.

Ils vous diront certainement qu’à la clé il y aura de l’emploi
mais embaucher dans le milieu du commerce commence déjà par donner les moyens
de le faire aux commerçants, notamment en leur permettant de s’épanouir et de
rayonner autour de leurs implantations locales. On ne peut dissocier emploi de
développement de territoires.



Où est la morale ?
Où est le tact ?


Ils sont d’autant plus complices et responsables qu’ils ont
négociés en catimini un financement avec les promoteurs immobiliers. Sont
concernés par cette enveloppe de 4 millions d’euros : Le GEA (Grand Evreux
Agglomération), la CAPE (Agglomération des Portes de l’Eure) et la CASE.

Drôle de manière de respecter les habitants de nos communes
respectives !


Nous nous battrons et organiserons des actions, avec les
commerçants de nos villes et villages, pour reporter ce projet aux calanques
Grecques et éviter le carnage annoncé.







Publiée Avril 28, 2015
Signalez cette page comme inappropriée
Cliquer pour copier: