Le plus grand mouvement citoyen mondial en ligne pour le changement

M. le Maire de la Ville de Québec, Régis Labeaume: Pour la reconstruction de l'oeuvre ''Dialogue avec l'histoire''

M. le Maire de la Ville de Québec, Régis Labeaume: Pour la reconstruction de l'oeuvre ''Dialogue avec l'histoire''
  
  

 


Pourquoi c'est important

(Please scroll down for English version)

Monsieur le Maire de la Ville de Québec, Régis Labeaume,

Un communiqué émis par la Ville de Québec le 15 juin 2015 dévoilait « qu’elle se voit dans l’obligation de démanteler l’œuvre d’art public Dialogue avec l’histoire, de Jean Pierre Raynaud située sur la place de Paris. » Selon un rapport du Centre de conservation du Québec (CCQ), « l’œuvre est en péril et présente un danger pour le public. Dans un cas extrême, un pan de mur pourrait même se désolidariser de la structure. »

Sans plus attendre, sans aucune consultation et de façon pour le moins brutale, l’œuvre a été démolie dès le surlendemain, le 17 juin 2015, devant les caméras des médias. Ce spectacle a fait les choux gras des tribunes téléphoniques aux heures de grande écoute. En même temps, ces médias dévoilent au monde entier la manière honteuse dont la Ville de Québec traite ses œuvres d'art public et ses cadeaux diplomatiques.Est-ce l’exemple que notre Capitale nationale veut donner au Québec et au monde ? C’est sur tout le Québec que rejaillit cette honte.

Rappelons que l’œuvre de Jean-Pierre Raynaud avait été offerte en 1984 à la Ville de Québec par la Ville de Paris. En échange, la Capitale française recevait Embâcle de Charles Daudelin, une œuvre d’art public emblématique de par sa nature de sculpture fontaine et de par son emplacement prestigieux : la Place du Québec dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés à Paris. Cette sculpture a été restaurée en 2011.

La Ville de Québec, qui est propriétaire de l’œuvre Dialogue avec l’histoire, avait pourtant le devoir d’en assurer son intégrité incluant donc son entretien. Hors, comme en témoigne le communiqué émis par la Ville, « les experts ont constaté de nombreuses dégradations sur le monument, dont plusieurs plaques de marbre qui menacent de tomber. L’eau s’infiltre par les joints qui ne sont plus étanches, en témoigne la présence d’algues à l’arrière des plaques démontées. Le Centre de conservation du Québec a donc constaté que l’œuvre Dialogue avec l’histoire est en très mauvais état de conservation. »

La surprenante dégradation de l’œuvre ne peut être que le résultat d’une négligence certaine de la part de la Ville qui a perduré depuis plusieurs années. Pourtant, comme en témoignent les nombreuses images de la démolition de l’œuvre qui circulent dans les médias nationaux, la solidité de la structure était patente puisque qu’il a fallu de la machinerie lourde pour la détruire.

Plusieurs questions s'imposent :

-Pourquoi avoir procédé à une destruction dans l'urgence, plutôt qu’un démantèlement tel qu’annoncé, et pourquoi pas une option de restauration de l'oeuvre?


-Pourquoi avoir facilité un tel battage médiatique avec pour impact que des images en direct de la destruction de l’œuvre soient diffusées à la télévision ?

-La Ville de Québec aurait-elle profité du jugement esthétique de l’œuvre véhiculé par certains médias et tribunes pour se défiler de ses responsabilités d’entretien et légitimer sa destruction?


-La destruction pure et simple ne serait-elle pas une campagne de relations publiques de discrédit de l'art public contemporain en faveur d'un populisme assumé ?

Alors que la Ville de Québec vient de se doter d’une Vision de développement de l’art public 2013-2020
www.ville.quebec.qc.ca/culture_patrimoine/docs/vision/VIQ1301_BrochureComplete.pdf il est déconcertant de constater que la destruction de l’œuvre Dialogue avec l’histoire vient en totale contradiction avec la gestion responsable, l’engagement prôné et les sources d’inspiration décrites dans ces engagements récents.

En procédant de la sorte, la Ville de Québec se désolidarise de ses artistes et créateurs qui y voient un geste brutal et un affront à leur profession. Cette destruction reste sans garantie de reconstruction au même endroit par la Ville de Québec.

L’œuvre Dialogue avec l’histoire fait partie du patrimoine culturel contemporain; dans ce sens, elle doit être protégée.

Au nom du respect des droits moraux de l’artiste Jean Pierre Raynaud et du respect de l’honneur de la profession d’artiste en arts visuels, la Ville de Québec doit faire figure exemplaire et s’engager à reconstituer l’œuvre dans son intégralité et au même endroit.

Le Collectif de défense du Dialogue avec l'histoire

* Pour être valide, votre signature doit comprendre votre nom et votre prénom; dans le cas contraire, votre engagement ne pourra pas être comptabilisé dans la liste des signataires. Merci de votre collaboration.

Pour en savoir plus sur la démolition :

Le communiqué de presse de la Ville de Québec :
www.ville.quebec.qc.ca/espace_presse/actualites/fiche_autres_actualites.aspx?id=14394

« Fini le cube blanc à Québec »
www.ledevoir.com/culture/actualites-culturelles/443056/fini-le-cube-blanc-a-quebec

« Le fameux cube blanc démantelé pour des raisons de sécurité »
www.journaldequebec.com/2015/06/15/ville-de-quebec--une-uvre-dart-demantelee-pour-des-raisons-de-securite

« L'oeuvre Dialogue avec l'Histoire ne serait pas reconstruite »
www.lapresse.ca/le-soleil/actualites/la-capitale/201506/23/01-4880280-loeuvre-dialogue-avec-lhistoire-ne-serait-pas-reconstruite.php

« Je serais étonné qu'on reconstruise le cube dit Labeaume »
www.journaldequebec.com/2015/06/22/je-serais-etonne-quon-reconstruise-le-cube-dit-labeaume

« La chute d'une mal-aimé »
www.lapresse.ca/le-soleil/actualites/chroniques/francois-bourque/201506/19/01-4879634-la-chute-dune-mal-aimee.php

****
ENGLISH VERSION
An appalling event just happened a few days ago in Quebec city and this petition, addressed to the mayor, asks to have an artwork reconstructed that was destroyed without consultation. The announcement that it would be dismantled was made on June 15th and within a couple of days, the art was completely demolished while the media was invited to attend. The manner in which this unfolded showed a complete lack of respect to the artwork, the artist and to the cultural diplomacy that the artwork reflected. The art in question was a large-scale public sculpture by Jean-Pierre Raynaud "Dialogue avec l’histoire" which was offered to Quebec city in 1984 by the city of Paris as a symbolic commemorative piece. The reason given was that the artwork presented safety concerns and was a danger to the public, however this is contentious. In fact, the documentation of the demolition proved that the structure was quite solid and it took heavy machinery to destroy it. It had deteriorated over the years due to negligence as it was not adequately maintained.

The petition demands answers to the following questions:- Why was the work destroyed in such haste, as opposed to the dismantling, as was announced, and why was the option of restoring the work not considered? - Why was the media encouraged to report on the demolition with a live broadcast that provoked such a hyped response? - Did the city benefit by the media coverage that conveyed negative aesthetic judgement of the work in order to shirk its maintenance responsibilities and to justify the destruction of the work? - Did the complete destruction of the work reflect a public relations campaign to discredit contemporary public art in favour of an assumed populism? This act completely violates the city's own declared vision of public art which asserts value and importance to such works. Quebec city's artists and creators are experiencing this as a brutal act and an affront to their profession. The work "Dialogue avec l’histoire" is a significant part of Quebec city's cultural heritage; in this sense, it must be protected. In order to respect the moral rights of the artist and to affirm and honour the profession of visual artists, the city must assume the exemplary role of redressing this deplorable act by reconstructing the artwork in its entirety and in the same location.

CRÉDITS PHOTO : AVANT MCCQ / APRÈS - RCInet


Publiée Juin 20, 2015
Signalez cette page comme inappropriée
Cliquer pour copier: