Le plus grand mouvement citoyen mondial en ligne pour le changement

M. le Préfet de l'Eure: Droit au séjour en France pour Ider, Lkhamsuren et leurs 2 enfants

Cette pétition doit être validée par la Communauté Avaaz avant publication
M. le Préfet de l'Eure: Droit au séjour en France pour Ider, Lkhamsuren et leurs 2 enfants
  
  

 


Pourquoi c'est important

CEFED-ASTI d’Évreux

Pétition
de soutien à Monsieur Ider TSERENPUNTSAG, Madame Lkhamsuren
TSERENDAGVA et leurs deux enfants: Goo-Van (6 mois) et Oujingoo (6
ans 1/2)


Monsieur
Ider TSERENPUNTSAG et madame Lkhamsuren TSERENDAGVA , de Mongolie,
sont arrivés en France le 2 juillet 2007. Leur demande d’asile a
été rejetée malgré deux réexamens et ils ont reçu une
obligation à quitter le territoire français en mars 2014.

Le
problème est que sur les conseils de leur passeur, ils avaient
indiqué une fausse identité car la Mongolie est considérée comme
un pays « sûr ». Ils ont effectué les démarches
officielles nécessaires pour rétablir leur réelle identité. Tout
est rentré dans l’ordre en 2013. Mais la préfecture leur
reproche toujours cette fausse identité du début de leur séjour.
C’est
une famille qui a toujours cherché à bien s’intégrer dans la vie
en France en suivant des formations et en se dévouant bénévolement
dans des associations caritatives.
Ils
ont eu deux enfants nés en France, à Évreux :

- Goo-
Van IDER, né le 26 janvier 2016
- Oujingoo
IDER, née le 1er octobre 2009. Cette petite fille se trouve dans sa
quatrième année scolaire, après les trois années de maternelle.
Elle termine sa classe de CP où elle a très bien travaillé. Son
enseignante est très satisfaite de ses résultats, de son
application, du sérieux de son travail.
Son
papa rencontrant de sérieux problèmes de santé avait obtenu un
titre de séjour pour cette raison. Bien qu’il n’y ait aucune
amélioration dans son état psychique, le renouvellement de son
titre de séjour a été refusé.
Une
demande pour raison familiale a été effectuée mais la préfecture
a refusé d’étudier le dossier et a remis une obligation à
quitter le territoire français avec assignation à résidence.

Cette
décision ne tient aucun compte des quatre années de scolarité de
la fillette, qui a toujours vécu en France.

Pour
qu’Oujingoo puisse continuer à aller à l’école ici, pour que
ses parents, vivant en France depuis neuf ans, puissent y rester,
nous demandons qu’ils obtiennent le droit de vivre en France
légalement avec un titre de séjour !





Publiée Juin 15, 2016
Signalez cette page comme inappropriée
Cliquer pour copier: