Le plus grand mouvement citoyen mondial en ligne pour le changement

Madame Ségolène Royal, Ministre de l'environnement, de l'énergie et de la : le retrait de la modification de la CAC (convention ERDF)

Madame Ségolène Royal, Ministre de l'environnement, de l'énergie et de la : le retrait de la modification de la CAC (convention ERDF)
  
  

 


Pourquoi c'est important

Nous sommes des citoyens, attentifs à notre impact sur l’environnement et le monde qui nous entoure.

Nous sommes des parents, soucieux de transmettre une planète viable à nos enfants.

Nous sommes des partisans de la transition énergétique, indispensable pour assurer notre bien être immédiat et futur.  

La transition énergétique vise à réduire la pollution, les gaspillages d’énergie et à favoriser le développement des énergies renouvelables. La production d’électricité photovoltaïque pour réduire ses coûts de consommation est désormais, techniquement et financièrement, à la portée des particuliers. Cela ne nécessite aucune subvention grevant le budget de l’État, tout en facilitant le respect des engagements européens de la France pour la production d’énergies renouvelables.

Cependant, ERDF et d’autres semblent s’ingénier à freiner le développement de ces petites installations de production destinées à l’auto-consommation, par des réglementations excessives et tatillonnes.

Il y avait déjà les exigences abusives de l’intégration en toiture demandées par certaines communes http://gppep.org/node/116 .

Il y avait aussi des exigences spécifiques de Consuel, paraissant cibler particulièrement la production des énergies renouvelables, alors qu’étonnamment elles ne sont pas demandées quand il s’agit d’appareils consommant, voire gaspillant, de l’énergie   http://gppep.org/node/109 (page 15).

ERDF veut à présent rajouter une nouvelle contrainte qui aboutirait à une augmentation insoutenable du coût des petites installations de production   http://gppep.org/node/124 .

Concrètement, ERDF, par une modification de la Convention d’AutoConsommation (CAC), veut imposer à toutes les installations en auto-consommation de n’avoir aucune injection sur le réseau, c'est-à-dire d'avoir un taux d'auto-consommation de 100%. Ceci est techniquement impossible sans l’acquisition de dispositifs de contrôle au coût dissuasif pour les particuliers.

Et pourtant, les auto-consommateurs sont prêts à donner cette énergie excédentaire au réseau sans contrepartie, pour en faire profiter leurs voisins.

Il est incompréhensible et contradictoire de décourager des particuliers qui souhaitent participer gratuitement à l’effort énergétique de la France, à l’heure où on réclame des milliards d’euros pour prolonger l’agonie de centrales hors d’âge.

En interdisant aux petits auto-consommateurs d'injecter des surplus, aussi minimes soient-ils, on va simplement stopper net une initiative citoyenne dont la portée est essentielle dans la Transition Énergétique, à savoir le développement de petites installations, simples et bon marché, de production locale d'énergies renouvelables.

Par ailleurs, ces installations, qui pourraient utilement se multiplier à travers toute la France, sont une source importante d’emplois locaux et non délocalisables.

Le sénateur Jean-Marie Bockel, et il n’est pas le seul, tous bords politiques confondus, s’en est ému. Voir  http://www.senat.fr/questions/base/2016/qSEQ160320515.htlm.

  Pourquoi empêcher l’initiative citoyenne ?

Pourquoi freiner le chemin des citoyens sur la route de la transition énergétique par des contraintes excessives ?

  Cette exigence d’ERDF serait  contraire à l’intérêt de tous si elle devait s’appliquer. Mais il serait bon aussi de remettre à plat la justification des autres contraintes actuelles. C’est pourquoi nous voulons faire entendre notre voix de citoyens responsables :

Parce que produire de l’énergie propre n’est pas un danger pour les générations à venir …! Tout au contraire, c’est la garantie d’œuvrer pour la survie de notre planète et de transmettre à nos enfants un monde vivable grâce à un environnement enfin préservé.  

Signez la pétition.

Publiée Mars 30, 2016
Signalez cette page comme inappropriée
Cliquer pour copier: