Le plus grand mouvement citoyen mondial en ligne pour le changement

Pour la libération de Mamoudou, 23 ans, retenu à Vottem depuis le 4 janvier.

Pour la libération de Mamoudou, 23 ans, retenu à Vottem depuis le 4 janvier.
  
  

 


Pourquoi c'est important

Une requête en adoption a été déposée par une famille de Gembloux (Belgique) qui héberge Mamoudou depuis 5 ans. Il a reçu un ordre de quitter le territoire et se retrouve au Centre pour Illégaux de Vottem, depuis le 4 janvier dernier.

Mamoudou, d’origine guinéenne, issu de la Communauté Peul, a démarré son trajet d’exil suite à l’assassinat de ses parents. Sa sœur de 15 ans l’a guidé jusqu’en Europe. C’est ainsi qu’à 11 ans, il débarque aux Pays-Bas. En 2006, sa sœur disparaît brutalement. Perdu, il décide de rejoindre la Belgique en avril 2007 où il est accueilli dans un centre d’accueil Fedasil. Il entreprend une scolarité en électromécanique automobile qu’il réussit brillamment. Il introduit une demande de régularisation 9bis en 2009.

Vu ses compétences, il a reçu plusieurs propositions d’embauche, dans un secteur en pénurie de ce profil. Il ne peut y répondre favorablement puisque sans permis de travail.

Son entourage scolaire et ses maîtres de stage, le qualifient d’intelligent et d’être d’exception. Il a un sens aigu d’adaptation, ce qui lui vaut des qualités de communication et d’empathie rares. Il s’est parfaitement intégré dans notre société. Il est quadrilingue français, néerlandais, anglais et portugais.

Ayant quitté la Guinée depuis plus de 11 ans, quel sens peut-on donner à un retour dans ce pays troublé ? A 23 ans, sa nouvelle famille et ses amis sont en Belgique, aux Pays-Bas et en France.

Mamoudou se sent "européen sans papier".


Publiée Février 4, 2014
Signalez cette page comme inappropriée
Cliquer pour copier: