Le plus grand mouvement citoyen mondial en ligne pour le changement

Pétition : stop à la chasse aux chamois et aux mouflons

Pétition : stop à la chasse aux chamois et aux mouflons
  
  

 


Pourquoi c'est important

Chaque année, une dizaine de milliers de chamois et plusieurs milliers de mouflons sont tués par des chasseurs, dans la plus grande indifférence. Décimer les grands herbivores des montagnes n’a aucun intérêt sanitaire, scientifique ou écologique, mais permet simplement de préserver une activité de loisirs qui fait tourner les business de l’armement, des 4x4, « des trophées de chasse », et collatéralement des pompes funèbres.


Dans une France qui fait vivre dix-neuf millions de bovins domestiques et soixante-cinq millions d'humains, il est insensé de nous faire croire qu'une centaine de milliers de chamois et que quelques milliers de mouflons doivent impérativement être régulés par nos soins ; et que sans la chasse, ces animaux auraient un impact catastrophique sur l'environnement. Nous enfermons des vaches par centaines dans des usines, remplaçons les forêts par du béton, les poissons par du plastique, produisons des milliards de voitures, faisons sauter par mégarde des réacteurs nucléaires ; et ce seraient quelques frêles mangeurs d’herbe, six cent cinquante fois moins nombreux que nous, qui menaceraient nos écosystèmes ?

Les herbivores sauvages ne s'attaquent à aucune autre espèce animale ; l'agressivité leur est étrangère ; ils sont pacifiques, et ne méritent pas que nous leur réservions des actes de cruauté qu'ils sont incapables de commettre. L’humain est aujourd’hui en position de force, et abuse de la faiblesse des autres formes de vie. Il est de notre devoir d'écouter nos cœurs, et de donner aux animaux que nous maltraitons gratuitement, des droits.


Les chamois et les mouflons pourraient vivre dans une relative quiétude. Les chasseurs leur imposent un quotidien fait de crainte, tirent même en plein hiver, dans la neige, lorsque les conditions de survie sont les plus difficiles, et tuent prioritairement les animaux les plus jeunes. Ce n’est parce qu’un acte est couramment accepté qu’il est juste. L’habitude aveugle, et fait oublier la cruauté, autrefois parfois nécessaire, de certaines de nos coutumes. Au cours de son histoire, l’humain a su remettre en cause, et parfois même abolir, certaines injustices admises par l’opinion.

Aucun argument recevable ne justifie la chasse des grands herbivores emblématiques des Alpes. Afin d’élargir le champ d’application de l’éthique humaine, la loi doit donc, à l’instar du Bouquetin, protéger le Chamois et le Mouflon.

Plus d'informations : http://lebruitduvent.overblog.com/chamois.html


Publiée Novembre 13, 2014
Signalez cette page comme inappropriée
Cliquer pour copier: