En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK
Le plus grand mouvement citoyen mondial en ligne pour le changement

Préfet de la région grand est : Sortir de la rue les familles et personnes sans abri - lettre au père noël

Cette pétition doit être validée par la Communauté Avaaz avant publication
Préfet de la région grand est : Sortir de la rue les familles et personnes sans abri - lettre au père noël
  
  

 


Pourquoi c'est important

Cher Père Noël,

Cette année, pour Noël, je voudrais que tous mes copains du Grand Est (mais aussi d’ailleurs, hein?!) ne dorment plus dans la rue, comme l’avait annoncé le Président de la République.

Déjà parce que c’est quand même plus compliqué pour toi d’apporter les cadeaux quand il n’y a pas de cheminée. Mais aussi parce que c’est plus compliqué de vivre dehors pour se laver, manger, aller à l’école, jouer... La liste est longue malheureusement !

Normalement, je ne devrais pas te le demander car plusieurs articles de loi existent pour protéger les personnes de tous ces soucis. J’ai entendu le collectif des Associations Unies du 68 et ses partenaires rappeler notamment que «toute personne sans abri en situation de détresse médicale, psychique ou sociale a accès, à tout moment, à un dispositif d'hébergement d'urgence» (Art. 345‐2‐2 du CASF).

Pourtant aujourd’hui et depuis plusieurs années, le nombre de personnes sans abri demandant de l’aide au 115, aux accueils de jour et aux maraudes explose. Et parmi eux nombreux sont ceux qui fuient le malheur et la guerre dans leur pays.

On m’a appris à l’école de la République que «nul n’est censé ignorer la loi». Mais le Président, il a le droit, lui?

Les gens présents au quotidien avec ces personnes font de leur mieux mais leurs moyens sont limités. Ils sont fatigués de ne pas pouvoir toujours leur apporter de solutions et se sentent impuissants. Tu t’imagines toi sans traîneau, sans rennes et sans lutins ?

Chaque année, les services de l'Etat découvrent qu'il fait froid en hiver ! Et il faut mettre en place des appartements, des abris de nuit et plus de places en hôtel, la mise en place de maraudes ! Mais pourquoi pas des logements pour tous ? Et c’est pas le moment de baisser l'APL !

Mes copains en ont besoin plus que jamais. Les acteurs de la veille sociale de Grand Est l’ont dit à plusieurs reprises aux services de l’Etat mais comme les réponses ne sont pas suffisantes, tu pourrais peut‐être en profiter pour en dire un mot au Président si tu passes par l’Elysée en descendant du ciel (attention, il doit avoir plusieurs cheminées).

S’il veut plus de détails, je sais que le collectif des associations unies du 68 répondra à ses questions (mais dis‐lui de ne pas appeler le 115, il va devoir attendre longtemps!).

Tu comprendras que je n’ai plus vraiment envie de rester sage et j’espère que le Président t’écoutera plus qu’il ne m’écoute. Et dans ma pantoufle j’aimerais aussi un(e) ministre du logement, parce que le président a vraiment beaucoup de travail, il faut quelqu’un qui s’occupe de nous.
associations unies du 68
www.au68.fr



PS: J’espère que le plan grand froid en Laponie a plus de gueule que le nôtre !

premiers signataires :

Fédération des acteurs de la solidarité grand est
APPONA 68
ATD quart monde
CIMADE 68
Collectif citoyen solidaire
Collectif SDF
Emmaüs Cernay
Fondation Abbé Pierre Alsace
Fondation de l’Armée du salut
Habitat et Humanisme Alsace Sud
LDH
Maison de la citoyenneté mondiale
Passerelle
UNAFO
Urgence Welcome
URIOPSS Alsace

Publiée Décembre 6, 2017
Signalez cette page comme inappropriée
Cliquer pour copier: