En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK
Le plus grand mouvement citoyen mondial en ligne pour le changement

Abolissons la CHASSE

Abolissons la CHASSE
  
  

 


Pourquoi c'est important

La Fondation M.A.R.T. (Mouvement pour les Animaux & le Respect de la Terre) demande que la pratique de la chasse soit abolie, pour des raisons éthiques, écologiques et de sécurité.

Seuls seront admis les tirs effectués par des professionnels payés par l'Etat :

  • pour abréger les souffrances d'animaux malades,
  • dans des cas d'extrême nécessité, et pour autant que tous les autres moyens possibles aient été employés (protection aux cultures, tirs d’effarouchement, répulsifs, etc).

POURQUOI CONTESTER LA CHASSE ?

1) Ethique

De nos jours tout le monde sait que les animaux sont des êtres sensibles, dotés d’émotions, ressentant la douleur et la peur.

Un "sport" qui consiste à traquer et tuer un tel être vivant, pour le simple plaisir, après lui avoir fait souvent endurer de grandes souffrances, n'est absolument pas admissible et doit être aboli.

2) Préjudice écologique

Les chasseurs ont provoqué la disparition de plusieurs espèces.

En Suisse, le bouquetin, le castor et bien d’autres espèces avaient été totalement éradiqués par les chasseurs. Ceux que l’on voit aujourd’hui ont été réintroduits.

En France, les oiseaux migrateurs protégés se font tuer en traversant le pays. En un seul week-end, les chasseurs français tirent jusqu'à 300'000 oiseaux !

Comment admettre que des espèces protégées, pour lesquelles d’importants programmes internationaux de protection sont mis en œuvre à grands frais, se fassent abattre durant leur vol migratoire ?

Malgré la précarité de nombreuses espèces, une étude allemande a publié que plus de 100 millions d’oiseaux sauvages, dont plus de 30 millions de passereaux, seraient tués en Europe chaque année. Cela démontre l’ampleur du massacre !

Si vous aligniez tous les oiseaux abattus en une année, ils couvriraient une distance de 41'000 kilomètres et représenteraient un poids total de 66'000 tonnes.

Il ne faut pas oublier les dérangements causés lors des battues avec ou sans chiens. Des réserves naturelles - pourtant interdites d’accès au citoyen lambda pour mieux préserver la flore et la faune (migrateurs, hivernants, etc) - sont cependant ouvertes plusieurs mois par année aux chasseurs et à leurs chiens, pour permettre d’éliminer les quelques sangliers qui y trouvent refuge. Les chemins forestiers, qui sont en général interdits à la circulation, restent néanmoins autorisés aux chasseurs qui se révèlent, il faut bien l'admettre, les rois de la manipulation. Ce sont bel et bien eux qui sont l’espèce la plus protégée, puisqu’ils ont tous les droits.

Pour tenter de redorer leur blason, les chasseurs n’hésitent pas à participer à des travaux de sauvegarde de la faune, comme des plantations de haies pour favoriser les lièvres. Mais ne nous leurrons pas: cette manœuvre est purement intéressée puisque cela fera des proies supplémentaires à tuer en période de chasse.

3) Sécurité

En période de chasse, les nemrods terrorisent toute personne qui a l’audace de pénétrer dans la forêt, estimant que cet espace est leur aire de jeu pour exercer leurs tueries.

Quiconque ose s’offusquer de leur pratique se voit menacé.

Les promeneurs et autres utilisateurs pacifiques des forêts vivent toujours la longue période de chasse dans l’anxiété, redoutant un accident de tir ou une balle perdue.

Il n’est pas rare que des amoureux de la nature se retrouvent avec un fusil braqué sur eux.

La chasse est un loisir qui tue et blesse un nombre considérable de personnes. Mais bien souvent, lorsque les chasseurs se tirent dessus mutuellement, ces accidents sont passés sous silence pour éviter la polémique.

QU’EST-CE QUE LA BIODIVERSITE ?


La biodiversité est l’ensemble de toutes les espèces de cette planète, les liens et interactions entre elles, avec le monde végétal et minéral, et donc les différents milieux et écosystèmes.

La biodiversité c’est l’ EQUILIBRE NATUREL de tous ces cycles de vies et des espèces.

LA BIODIVERSITE SELON LES CHASSEURS


Pour les chasseurs, la version change considérablement. Pour eux, presque toute espèce animale constitue une cible potentielle susceptible d'assouvir leur passion meurtrière.

Pour les chasseurs, la biodiversité se résume à cela :

1) les espèces qu’ils aiment tuer pour le trophée, pour la viande, ou par pur plaisir (chevreuils, bouquetins, cerfs, chamois, oiseaux, etc)

2) les espèces jugées indésirables et nommées nuisibles, car considérées comme des concurrents à éliminer (renards, blaireaux, sangliers, etc).

LE RÔLE DES PREDATEURS


Contrairement aux chasseurs, qui abattent les plus beaux spécimens (chasse aux trophées), affaiblissant ainsi le potentiel génétique des espèces chassées, les grands prédateurs, choisissent, eux, les proies les plus faibles, malades ou âgées, permettant de ce fait la reproduction des sujets les plus sains et les plus forts.

Un renard consomme environ 6'000 rongeurs par année. Pourquoi tuer les renards, considérés comme nuisibles par les chasseurs, pour ensuite éliminer les rongeurs au moyen de poison, condamnant par la même occasion tous les autres animaux de la chaîne alimentaire qui s’en nourrissent, comme les rapaces par exemple ?

Les prédateurs adaptent leur reproduction aux variations de leurs proies. Ainsi le nombre de naissances correspond aux territoires et ressources alimentaires disponibles.

On assiste donc à des cycles d’abondance, suivis de cycles de raréfaction, qui sont tout à fait normaux.

D’un cycle à l’autre, il peut se passer des mois ou des années en fonction des espèces. Il suffit simplement de laisser la nature s’équilibrer d’elle-même. Elle n'a nul besoin des chasseurs pour cela, et le rôle de "régulateurs" qu'ils s'attribuent n'est en réalité qu'un prétexte pour s'adonner à leur activité meurtrière.

Contrairement à ce qu’affirment les milieux de la chasse, les prédateurs ne pullulent pas. Ils sont même en constante diminution et menacés de disparition pour certains, ce qui est tragique en terme de biodiversité, mais également pour les différents écosystèmes, puisque toute la chaîne s’en trouve chamboulée.

Merci de signer cette pétition et de la diffuser le plus largement possible.

Fondation M.A.R.T. (Mouvement pour les Animaux & le Respect de la Terre) : www.mart.ch.

TVmart : 1ère webTV Animaux-Nature de Suisse romande : www.tvmart.ch

Publiée Juillet 29, 2015
Signalez cette page comme inappropriée
Cliquer pour copier: