Sauvons les disparus de Syrie

Aux dirigeants de l'Inde, du Brésil, d'Afrique du Sud, du Koweït et du Qatar:

Nous vous demandons d'envoyer immédiatement une délégation pour les droits humains en Syrie pour y enquêter et obtenir la fin des disparitions de Syriens innocents, près de 3 000 à ce jour. Il est temps de mettre fin au bain de sang perpétré par le régime, de rendre justice aux victimes et à leurs familles et de faire pression pour un avenir démocratique et pacifique.
 
Indiquez votre adresse e-mail:
Merci d'autoriser Javascript pour obtenir de meilleures performances sur cette page
Avaaz protège vos informations personnelles et vous tiendra au courant de campagnes similaires.
Blurb_campaign1477 PostActionContent

Publié le 28 Juillet 2011
Le fils de Muntaha, âgé de seize ans, a été enlevé lors d'une manifestation pacifique pour la démocratie par les forces de sécurité syriennes. Sa mère a passé les huit dernières semaines à sillonner le pays pour retrouver son fils, bravant les menaces du régime syrien de faire "disparaître" son autre fils si elle poursuivait ses recherches. Notre action d'urgence aujourd'hui peut aider son fils et les milliers d'autres Syriens disparus.

Depuis le mois de mars, près de 3 000 personnes ont été enlevées par les forces du régime et ont disparu dans des prisons secrètes. La communauté internationale s'est exprimée, mais n'a pas agi suffisamment pour enrayer ces attaques -- or, l'Inde, le Brésil et l'Afrique du Sud entretiennent des relations étroites avec la Syrie et pourraient obtenir l'envoi d'une délégation internationale pour les droits humains afin de rechercher les disparus et permettre aux familles de retrouver leurs proches.

Notre immense communauté mondiale peut forcer les principaux dirigeants à agir dès maintenant en faisant pression sur la Syrie pour autoriser une délégation internationale à venir enquêter sur les milliers de disparus. Signez la pétition -- elle est relayée en ce moment par les plus grands médias mondiaux dont le Times of India, le Guardian, CNN, El País, Der Spiegel et Libération.

Parlez-en à vos amis!

Postez le lien de cette campagne sur un tchat ou sur Skype: