Mettez à jour vos Paramètres de Cookies pour utiliser cette fonctionnalité.
Cliquez sur 'Tout autoriser' ou activez uniquement les 'Cookies pour une publicité ciblée '
En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK

Transformons la victoire de Kaia en une victoire mondiale

Transformons la victoire de Kaia en une victoire mondiale

Kaia* avait onze ans quand elle a été agressée et violée sur le chemin de l’école. Un professeur l’a emmenée à l’hôpital, mais la police a exigé de l’argent pour enregistrer son témoignage.  

Kaia a donc pris une décision incroyablement courageuse. Elle a poursuivi la police devant la justice pour avoir refusé de la protéger. Et ce qui est encore plus extraordinaire, c’est ce qui s’est passé ensuite.
 

Au Kenya, là où vit Kaia, une femme est violée toutes les demi-heures. La police a l’habitude de faire la sourde oreille, ce qui isole plus encore les jeunes victimes et renforce l’idée que le viol est toléré.  

Kaia et dix autres jeunes victimes ont dit "non". Le jour du jugement, ignorant les menaces physiques et malgré l’inaction des forces de police, elles ont défilé de leur foyer au tribunal en criant « haki yangu », « j’exige que l’on respecte mes droits » en kiswahili. Et le juge a rendu sa décision: les filles ont gagné !


Les talentueux avocats spécialisés en droits humains qui ont travaillé avec Kaia sont prêts à mener des procès similaires contre les forces de police dans toute l’Afrique et plus loin encore, mais pour cela, ils ont besoin de fonds. Chaque don permettra à Avaaz de dupliquer cette victoire cruciale dans d’autres pays, de rappeler aux forces de police que le viol est un crime et faire un grand pas en avant dans cette terrible guerre faite aux femmes.