En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK
Directeur général de l'ONF: Maintien du Campus ONF - Formation forestière

Directeur général de l'ONF: Maintien du Campus ONF - Formation forestière

1,145 personnes ont signé. Allons jusqu'à   2,000
1,145 soutiens

Clore

Finaliser votre signature

,
En continuant, vous acceptez de recevoir les emails d'Avaaz. Notre Politique de confidentialité protège vos données personnelles et détaille comment elles peuvent être utilisées. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Cette pétition a été lancée par Philippe B. et ne représente peut-être pas un positionnement d'Avaaz
Philippe B.
a lancé une pétition à destination de
Directeur général de l'ONF
PETITION POUR LE
MAINTIEN DU CAMPUS DE FORMATION DE L’ONF A VELAINE-EN-HAYE



Les soussignés demandent à M. le Directeur Général de
l’O.N.F. d’annuler sa décision de fermeture du Campus national de formation de
l’O.N.F. à Velaine-en-Haye (54).

Cet outil de formation est idéalement situé, à proximité
immédiate des grands axes routiers, à 20 minutes de la gare de Nancy par les
bus et navettes existantes, à quelques minutes ou dizaines de minutes des
forêts publiques utilisées comme support de formation, et au cœur de la région
française la plus dotée en forêts publiques. Il sert également pour les
réunions de la DT Lorraine et des manifestations nationales (séminaires
techniques, colloques, etc …)


Nous dénonçons :


-         
La violence de l’annonce faite aux personnels du
site, violence ressentie par toute la communauté de travail de l’O.N.F.,

-         
L’absence de perspectives concrètes apportées aux
39 personnes travaillant sur le site du Campus, et le flou laissé à l’égard des
personnels de l’agence territoriale Meurthe-et-Moselle et de l’Unité
territoriale du Grand Nancy, travaillant ou résidant sur place et a priori
concernés,


-         
La destruction d’un lieu de vie symbolisant la
culture de gestion durable et multifonctionnelle des forêts publiques commune à
tous les personnels de l’O.N.F.


Nous contestons les arguments présentés aux personnels et
relayés dans la presse :


-         
La soi-disant vétusté des locaux de formation,
alors que la commission hygiène et sécurité n’a décelé aucune non-conformité,
et que des travaux sont actuellement engagés,


-         
Une inadaptation des hébergements prétendument
rédhibitoire, alors qu’aucune autre solution alternative n’a été étudiée,


-         
Le refus de consentir 5 millions d’euros de
travaux (sur un budget de 800 millions) à l’heure où la Direction générale
annonce la construction d’un bâtiment moderne en bois dans Paris intramuros,

-         
La destruction de l’outil de formation de
l’O.N.F., alors même que l’on nous confirme que les besoins de formations
initiale et continue sont appelés à augmenter.

Selon nous, cette décision s’inscrit dans la politique de
destruction de l’outil de gestion des forêts publiques françaises, orchestrée
dans le cadre du contrat Etat-O.N.F. en cours d’élaboration.


A la veille de la COP 21 à Paris, nous ne pouvons accepter
que la direction générale de l’O.N.F. liquide l’outil de formation du premier
gestionnaire d’espaces naturels en France.