En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK
Cette pétition est close
Évacuation collective des enfants de FUKUSHIMA

Évacuation collective des enfants de FUKUSHIMA

Cette pétition est close
11 personnes ont signé. Allons jusqu'à   100
11 soutiens

Thierry B.
a lancé une pétition à destination de
Haute Cour de Sendai M. Yoichi Sato, Mr. le juge en chef M. Yoichi Suzuki, Mr. le juge M. Naoto Ogawa, Mr. le juge M. Yoshihiko Noda, Premier ministre du Japon,
Haute Cour de Sendai,
M. Yoichi Sato,
M. Yoichi Sato, Mr. le juge en chef,
M. Yoichi Suzuki, Mr. le juge,
M. Naoto Ogawa, Mr. le juge,
M. Yoshihiko Noda, Premier ministre du Japon
La vie des enfants de Fukushima est en danger !


Date Limite le 25 Novembre 2012

Cette déclaration a été traduite et corrigée suivant la déclaration de signature initiale en japonais.

http://fukushima-syomei-f.blogspot.jp/2012/10/la-vie-des-enfants-de-fukushima-est-en.html


Signez notre pétition pour une évacuation collective des enfants afin de les protéger des radiations émises suite à la catastrophe nucléaire de Fukushima

But

Un an et demi après la catastrophe nucléaire de Fukushima, plus de 260 000 enfants résident encore dans des zones fortement contaminées.

Bien que les parents de la ville de Fukushima s'efforcent de protéger leurs enfants du mieux qu’ils peuvent, notamment via le port de masques ou la consommation de produits alimentaires contrôlés, leurs mesures de protection ne suffisent pas pour éviter l'exposition des enfants aux radiations. Nous exigeons du gouvernement, dans le cadre des décisions politiques de protection, de réaliser et faciliter l'évacuation collective des enfants afin de leur permettre de vivre dans un environnement sain et sécuritaire.

Le 11 Septembre 2012, le premier cas de cancer de la thyroïde sur un enfant a été découvert après avoir examinés 38.000 thyroïdes d’enfants de Fukushima.

Normalement, le risque d'avoir un cancer de la thyroïde à cet âge est de l’ordre d’un cas pour 1 million d'enfants (Syunichi Yamashita, 2009, P 536 L1 ~ 2).
De plus, cette enquête récente a permis de révéler que 43% des 42.000 enfants examinés ont une croissance thyroïdienne anormale. Ce chiffre est alarmant en comparaison aux études menées par Syunichi Yamashita (le conseiller en gestion des risques de rayonnement de Fukushima) avec 0,8% à Nagasaki en 2000, et 0,5% pour Tchernobyl cinq à dix ans après la catastrophe nucléaire. Il est clair que quelque chose d'anormal est en train de se produire dans le corps des enfants de Fukushima.

Si ces anomalies observées continuent sans solution, Fukushima va devenir un autre cas après la Biélorussie et l'Ukraine, où à peine 20% des enfants sont en bonne santé. Il n’est pas là question de mesures politiques, mais bien de droits humains fondamentaux.

Ces enfants en danger doivent-ils être épargnés où sacrifiés ? la question est posée.

Le gouvernement doit tirer les leçons de la catastrophe nucléaire de Tchernobyl et revenir à des principes de base « les vies sont le trésors de la nation” .

Signez la pétition et soutenez-nous pour évacuer les enfants de Fukushima vers une zone non contaminée immédiatement.