En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK
Loi travail XXL, non merci ! Moi j'agis, je fais la grève de la consommation

Loi travail XXL, non merci ! Moi j'agis, je fais la grève de la consommation

108 personnes ont signé. Allons jusqu'à   200
108 soutiens

Clore

Finaliser votre signature

,
En continuant, vous acceptez de recevoir les emails d'Avaaz. Notre Politique de confidentialité protège vos données personnelles et détaille comment elles peuvent être utilisées. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Cette pétition a été lancée par pourlavenir t. et ne représente peut-être pas un positionnement d'Avaaz
pourlavenir t.
a lancé une pétition à destination de
Mr Macron
Le 12/09/17, la police a BLOQUÉ DÈS LE DÉPART, la manifestation de Lyon contre la loi travail XXL, SANS AUCUNES RAISONS, puisque que tous les manifestants, jeunes et adultes, étaient parfaitement calmes. Puis elle a enclerclé en “NASSE”, en les gazant et les matraquant, une centaine de personnes, jeunes et vieux, syndicalistes et indépendants, de la tête de la manifestation. Résultat, quatre heures (de 11h30 à 15h30) pour faire le parcours (bien sûr autorisé), qui normalement ne dure qu’un heure.

Devant ce déni de notre droit constitutionnel de manifester, je propose un nouveau mode d’expression et de RÉSISTANCE. Devant cette stratégie d’obstruction et de violence choisie par le pouvoir, je propose d’exprimer notre désaccord sur la casse du droit du travail, par une désobéissance civile que chacun peut librement choisir et appliquer, sans danger.

Chaque Français peut choisir de se soumettre à la loi de la jungle. Il peut accepter la concurrence sauvage du tous contre tous (entre chômeurs, entre salariés, entre PME, entre entreprises, entre régions, entre pays, entre multinationales) que la course au dumpind social, de la disparition de règles communes sur le travail (inversion des normes, le contrat plus fort que la loi), provoquera.

Ou chaque citoyen peut décider de RÉSISTER en faisant la GRÈVE DE LA CONSOMMATION, pour signifier aux capitalistes que leurs profits dépendent de notre volonté de consommer. Le rapport de forces SALARIÉS/PATRONS dans la production (délocalisations, robotisation) est en notre défaveur. Mais nous pouvons gagner le rapport de forces CONSOMMATEURS/CAPITALISTES, car dans la SOCIÉTÉ DE CONSOMMATION notre pouvoir d’achat est indispensable aux dividendes des capitalistes.

Si nous sommes des millions à arrêter d’alimenter les profits des multinationales (de la production délocalisée et de la grande distribution) nous pouvons gagner et faire reculer le pouvoir sur toute la casse sociale qu’il a à son programme. Car après le droit du travail il a prévu les casses, de la solidarité (fin de l’APL, de l’ASS, de l’AAH…) et de l’indemnisation du chômage. Puis ce sera la privatisation des retraites et de la sécurité sociale, offertes aux assurances privées.

C’est maintenant ou jamais, que nous pouvons arrêter le productivisme et l’exploitation des hommes et de la nature par le capitalisme financier. Ces exploitations sont suicidaires pour la survie de l’humanité, alors, à chacun d’entre nous, en sont âme et conscience, de décider d’agir. En signant cette pétition, chaque citoyen informe le président de la république qu’en s’engageant dans la GRÈVE DES ACHATS jusqu'au retrait des ordonnances sur la code du travail, IL CHOISI SON AVENIR ET CELUI DE SES ENFANTS.