En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK
Officiels, Personnalités,Théâtres, Banques, Entreprises et Particuliers: Dons, mécennat d'entreprise pour sauver la Comédie Italienne

Officiels, Personnalités,Théâtres, Banques, Entreprises et Particuliers: Dons, mécennat d'entreprise pour sauver la Comédie Italienne

519 personnes ont signé. Allons jusqu'à   100,000,000
519 soutiens

Clore

Finaliser votre signature

,
En vous inscrivant, vous exprimez votre accord pour recevoir les emails d'Avaaz. Notre Politique de confidentialité protège vos données personnelles et explique leur utilisation. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Cette pétition a été lancée par COMEDIE ITALIENNE Attilio M. et ne représente peut-être pas un positionnement d'Avaaz
COMEDIE ITALIENNE Attilio M.
a lancé une pétition à destination de
Officiels, Personnalités,Théâtres, Banques, Entreprises et Particuliers
Arlequin ne doit pas mourir.
Un théâtre qui disparaît, c'est l'affaire de tous; La Comédie italienne a aujourd'hui quarante ans; elle ne veut pas et ne doit pas mourir. A bout de ressources, après cinq ans de démarches stériles, face à l'indifférence et au désintérêt, Attilio Maggiulli, fondateur et directeur du théâtre de la Comédie italienne de la rue de la Gaîté, n'a pu accepter de voir Arlequin, son théâtre et ses troupes, mourir en silence.
Jeter sa voiture contre les grilles de l'Elysée est un geste désespéré pour forcer le mur du silence et refuser une mort inévitable. Mais, grâce à vous, cela peut faire naître un espoir.
Depuis quarante ans, la Comédie italienne de la rue de la Gaîté, seul théâtre italien en France, sert l'art de la Commedia dell'Arte, enchantant les spectateurs, enseignant aux enfants, formant de jeunes acteurs. A cet art, grâce à elle vivant, dont les origines sont si anciennes, elle a emprunté sa devise :"Castigat ridendo mores". Elle dénonce par le rire les travers sans âge de la société humaine. Le rire est l'oxygène des sociétés, surtout lorsqu'elles sont en crise, et ses pouvoirs sont immenses pour dénoncer abus et injustices: en d'autres termes, il est vital pour la santé d'une démocratie. Le Théâtre de la Comédie italienne est petit, à peine 100 places, mais l'entraînement, la drôlerie la causticité, l'enchantement de ses spectacles, lui ont valu une renommée qui s'étend au delà de la Méditerranée et de l'Atlantique, car Arlequin est universel. Les masques, la pantomime, abolissent les frontières de la langue. Sans la Commedia dell'Arte, pas de Mime Marceau, pas de De Funès. Sans elle, pas de Charlie Chaplin.
La France est frappée par la crise et doit faire des économies, en supprimant des dépenses inutiles.
Mais un Théâtre est-il inutile?
Subventionner des comédiens n'est pas nouveau en France: lorsque le futur Henri IV accorda la première subvention, ce fut à des comédiens italiens. Les affaires de la France étaient au plus mal, et Henri IV n'était pas prodigue. Largesse ou investissement? Sans les comédiens italiens, sans la Commedia dell'Arte, pas de Molière, de Beaumarchais, de Marivaux. Et sans eux nous serions bien pauvres! La salle de la rue de la Gaîté est petite. Elle abrite deux spectacles, un pour les enfants, un pour les adultes. Les comédiens s'y bousculent pour répéter et s'y succèdent pour jouer. Elle ne peut donc survivre, comme d'autres, en louant ses espaces pour des réceptions: elle n'en a pas! Lui retirer peu à peu ses subventions,bien maigres, qui assuraient son équilibre, équivalait à l'étouffer lentement mais sûrement. La Commedia dell'Arte est un artt vivant, sa transmission se fait par le jeu. Attilio Maggiulli, le fondateur du théâtre de la Comédie italienne a appris son art auprès de Giorgio Strehler, au Piccolo Teatro de Milan, avant de transmettre à son tour, à Paris, formant des comédiens, initiant des enfants, et donnant ses spectacles en français. Attilio Maggiulli est l'auteur, le metteur en scène, le directeur et l'homme orchestre de ce théâtre irremplaçable. Il en est l'âme. Un théâtre indépendant est un espace de réflexion et de liberté. Il est la clé des changements. Avec lui c'est une part de notre liberté à tous qui disparaît. En soutenant la Comédie Italienne et son directeur, c'est votre liberté que vous défendez. Arlequin ne doit pas mourir! Pour soutenir Attilio Maggiulli, signez les pétitions en ligne. Pour sauver le théâtre de la Comédie italienne, donnez! Les dons les plus modestes sont vitaux. ADRESSEZ VOS DONS A/ COMEDIE ITALIENNE? 17-19 rue de la Gaîté, 75014 Paris. tél: 01-43-21-22-22.