En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK
PARTENARIAT DU QUARTIER DES SPECTACLES: Rétablissez la projection de l'oeuvre MURS AVEUGLES de Isabelle Hayeur

PARTENARIAT DU QUARTIER DES SPECTACLES: Rétablissez la projection de l'oeuvre MURS AVEUGLES de Isabelle Hayeur

466 personnes ont signé. Allons jusqu'à   500
466 soutiens

Clore

Finaliser votre signature

,
En vous inscrivant, vous exprimez votre accord pour recevoir les emails d'Avaaz. Notre Politique de confidentialité protège vos données personnelles et explique leur utilisation. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Cette pétition a été lancée par Christian B. et ne représente peut-être pas un positionnement d'Avaaz
Christian B.
a lancé une pétition à destination de
PARTENARIAT DU QUARTIER DES SPECTACLES
Le droit à la libre expression de l'artiste Isabelle Hayeur a été enfreint par la décision subite du Partenariat du Quartier des spectacles de cesser la projection de son oeuvre MURS AVEUGLES.

Cette projection fait pourtant l'objet d'un contrat de diffusion signé avec la Biennale de Montréal qui mentionne que le Partenariat du Quartier des spectacles pourra pour une durée de deux ans rediffuser MURS AVEUGLES à la sortie du métro Saint-Laurent.

Pour ne pas déplaire à la propriétaire du bâtiment sur lequel était projetée cette vidéo d'art, le Quartier des spectacles a pris la décision unilatérale d'interrompre la projection.

Il en va ici de la liberté d'expression d'une artiste en arts visuels et d'une citoyenne. Cette liberté d'expression est garantie par la Charte des droits et libertés de la personne ainsi que par la charte canadienne. Par contre, le droit de propriété n'inclut pas le droit d'interdire l'utilisation de son mur pour une projection d'images s'il n'y a aucune altération de la propriété.

Je demande que soit rétablie la projection de l'oeuvre de Isabelle Hayeur tel que prévu au contrat signé avec la Biennale de Montréal.