En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK
Non au classement nuisible du pigeon ramier en Ardèche

Non au classement nuisible du pigeon ramier en Ardèche

1,230 personnes ont signé. Allons jusqu'à   2,000
1,230 soutiens

Clore

Finaliser votre signature

,
En continuant, vous acceptez de recevoir les emails d'Avaaz. Notre Politique de confidentialité protège vos données personnelles et détaille comment elles peuvent être utilisées. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Cette pétition a été lancée par LPO A. et ne représente peut-être pas un positionnement d'Avaaz
LPO A.
a lancé une pétition à destination de
Préfecture de l'Ardèche,
ministère de l'environnement
Les associations de protection de la nature qui composaient le collectif Escrinet (LPO, FRAPNA, ASPAS, Fondation Franz Weber) avaient réussi à faire entendre leurs arguments après un combat de plus de 20 ans. Depuis le début des années 2000, la chasse était interdite au moment de la migration de printemps. Une nouvelle demande a été faite par la Fédération des Chasseurs pour classer le pigeon ramier comme espèce nuisible en Ardèche.

Un arrêté préfectoral est actuellement soumis à enquête publique. L'enjeu est au delà du simple classement du pigeon ramier en nuisible, c'est la porte ouverte à la chasse au printemps sur les cols ardéchois.

Sous prétexte de prévenir d’éventuels dégâts sur les cultures, la Fédération des chasseurs souhaite ainsi prolonger la période de chasse au printemps, ce qui peut avoir un lourd impact sur les populations d’oiseaux migrateurs.

Le combat pour faire stopper les chasses dites de printemps (en réalité une violation de la directive européenne sur les oiseaux) en Ardèche a duré des années. La LPO est intervenue en Commission Départementale de la Chasse et de la Faune Sauvage pour refuser cette demande de classement. Une lettre motivée a aussi été envoyée à M. Le Préfet. Les associations rappellent qu’elles ont par le passé gagné devant les tribunaux à de nombreuses reprises. Les heurts ont été violents en particulier sur les cols ardéchois et l’Escrinet est devenu un symbole français pour la protection de la nature. La situation délétère a duré des années générant des tensions sociales, et des coûts élevés pour la société.
Les associations de protection de la nature font difficilement le poids face au lobby des chasseurs. Seule la mobilisation citoyenne au côté de ces associations, pour la défense de la biodiversité, peut faire pencher la balance du bon côté.

Votre implication peut avoir plusieurs formes :
‐ Signez la pétition et participez à l'enquête publique pour empêcher le classement du pigeon ramier comme espèce nuisible en Ardèche (seules les réponses à l'enquête publique sont valables devant un tribunal, la date limite étant le 18 janvier 2017);
‐ Participez aux actions et au suivi de la migration sur le col de l’Escrinet ; rejoignez les ornithologues sur le col de l'Escrinet, dès la mi‐février, pour observer la migration et comprendre les enjeux liés à l'interdiction de la chasse aux migrateurs ;
‐ Faites un don (déductible de vos impôts) pour assurer la rémunération de salariés sur le col de février à avril, la
location d’un logement, la réalisation d’actions de sensibilisation, l’achat de matériel, etc ;
‐ Diffuser et faire connaître notre action pour accroître la mobilisation et la reconnaissance de la légitimité de notre combat.
Retrouvez des informations sur le site https://www.lpo.fr/actualites/appel‐a‐mobilisation‐repondez‐a‐la‐consultation‐publique‐pour‐dire‐non‐au‐tir‐du‐pigeon‐ramier‐au‐printemps‐2017‐en‐ardeche