En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK
Le plus grand mouvement citoyen mondial en ligne pour le changement

A TOUS LES HABITANTS DE DORDOGNE: Sauvez nos chemins, nos forêts et nos campagnes

Cette pétition doit être validée par la Communauté Avaaz avant publication
A TOUS LES HABITANTS DE DORDOGNE: Sauvez nos chemins, nos forêts et nos campagnes
  
  

 


Pourquoi c'est important

CHAINE DE LA SOLIDARITE ET PETITION
POUR LA CONSERVATION DES CHEMINS RURAUX ET POUR SA LIBRE CIRCULATION; ALERTE!!!!






La commune de Saint-Géraud de
Corps en Dordogne s’apprête à vivre la vente deux de ses chemins ruraux à des
particuliers
.

Déjà en avril 2001, 4 portions
de chemins ruraux furent soustraits à la collectivité. En juin de cette même
année deux autres par des particuliers ....

Aujourd'hui c'est Saint-Géraud
de Corps; demain c'est peut-être votre commune qui sera la cible d'une
opération de soustraction des chemins ruraux votre collectivité....



Aussi, habitant(e)s de
Saint-Géraud de Corps, les associations et les habitants de tout le canton, du
département, faites -vous
connaître pour porter le soutien à ceux
qui risquent de se retrouver dans un espace clos pire en mode autarcie à force
d'accorder des tours de passe-passe et des petits arrangements «entre amis»!



L'association "Les
Sentiers du Landais" à Fraisse est révoltée!! Faites suivre à vos proches et
ceux qui veulent que la vie rurale continue à vivre. Vos courriers électronique
seront portés sur le cahier de l'enquête publique à la mairie de Saint-Géraud
de Corps; (entre 1er et 8
mai la date a-t-elle un rôle?).





REAGIR AUJOURD’HUI POUR EUX, C’EST
AUSSI REAGIR POUR VOUS DEMAIN!!!!




Cette association est sur la
commune de Fraisse située en Dordogne dans la forêt du landais et connaît aussi
son lot de désagréments comme par exemple, un chemin entre Saint-Géry et la
nôtre. L’association locale «Les Sentiers du Landais» a un souhait, celui de
revoir sa liaison rurale par le biais de ces chemins, où il existe à ce
titre un fort potentiel sur le territoire communal, potentiel qui demande
certes un peu de nettoyage.



Cela
dit sur cet axe les pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle passent par
Fraisse.

Aussi,
serait-il pertinent plutôt qu’ils marchent sur le bitume, de leur donner la
possibilité de cheminer dans un cadre plus arboré donc plus en rapport avec la
nature, ce que représente La Forêt du Landais. A ce titre, en 1998 la voie du
Vézelay a obtenu le classement au Patrimoine Mondial de l’UNESCO au Titre des
chemins de Saint-Jacques de Compostelle.

D’ailleurs, nos élus dans le magazine n°1 de la Communauté
d’Agglomération Bergeracois se félicitaient de faire savoir que Fraisse
nous citons: «Commune la moins peuplée du
territoire, elle est cependant la cinquième dans sa superficie. En effet, les
144 fraissois se partagent les 2.150 hectares, dont les trois quarts sont
recouverts de bois
».



En
tout cas si nous ne surveillons pas attentivement nos communes nous ne pourrons
plus envisager de tisser un lien du nord au sud, de l’est à l’ouest et il ne
sera plus possible géographiquement d’avoir une toile intercommunale de
liaisons rurales profitable à vous aujourd’hui et pour tous les autres aussi
demain.

L’objectif
est que nous puissions avec vous tous, les habitantes et les habitants de nos communes,
de nos cantons et de notre département de mener une action solidaire et
citoyenne pour le développement des voies de circulation aux randonneurs toutes
catégories confondues. Ces réalisations pourraient entrer dans le cadre du
développement au tourisme vert grâce à la biodiversité des espèces animales et
végétales, d’ailleurs valable pour toutes nos forêts.

Notre
association «Les Sentiers du Landais» a une précision importante à faire, parce
qu’elle est nécessaire et la chasse ne semble pas être aussi un élément
favorable à ces maintiens. Nous en avons pourtant sur chaque communes des
chasseurs. Aussi et afin d’éviter toute ambigüité, nous leur disons et leur
redirons que la cohabitation entre randonneurs et chasseurs est rendue possible
dans la mesure où elle est renseignée et coordonnée.

les
chemins ruraux sont les valeurs identitaires, les racines, le patrimoine, la culture.
Ne plus les pratiquer serait une mort programmée pour nos campagnes et nos
forêts.



Nous
souhaiterions sincèrement que nous prenions conscience que nos paysages évitent
de se métamorphoser défavorablement dans la vie de notre quotidien. Il s’agirait
pas que nos lieux-dits, nos hameaux ne soient assimilés à des cités dortoirs,
où Il ne nous resterait que les routes bitumées et les DFCI qui serviraient
d’allée. La libre circulation en serait en soit menacée, nous privant ainsi de
tout contact avec la nature.




Un
tel désintérêt ne peut qu’accroître la désertisation de la vie rurale et de
tous ceux qui s’y trouvent en une disparité progressive de ces habitants avec
tous ceux qui ont fait l’histoire de nos communes sera oublié à jamais, alors
faisons en sorte de ne pas oublier les jeunes et les nouvelles générations.



Nos
forêts, nos campagnes dans notre département et même sur tout le territoire se
doivent de vivre et s’imposer pour l’avenir.



Alors
il nous semble opportun d’attirer vraiment votre attention sur l’importance
primordiale d’assurer la protection du
domaine privé des collectivités territoriales.

SOUTENEZ SAINT-GERAUD DE CORPS, NOS COMMUNES, NOS CANTONS, NOTRE
DEPARTEMENT POUR LE MAINTIEN DE NOS CHEMINS!!!


Ces
projets destructeurs tendent à supprimer
une ou plusieurs section(s) de chemins ruraux au seul profit d’un riverain au
détriment de tous les usagers potentiels des activités accessibles par le seul
biais des chemins ruraux : desserte des parcelles, randonnées, chasse
lutte contre les incendies etc, d’où la nécessité absolue de sauvegarder les
chemins ruraux appartenant au domaine privé des communes.

La
seule bonne décision pour protéger les intérêts de tout le monde est de
proposer un changement d’assiette à la place de la section concernée, afin de
maintenir la continuité et d’éviter des aliénations de la part de certains riverains,
privant tous les usagers de leur libre circulation sur ces voies ouvertes au
public.

Dans
notre société actuelle à la recherche d’activités de pleine nature, il faut
considérer ces chemins ruraux comme une véritable richesse, voire un
patrimoine, pour tous les départements ruraux.

Un
Sous-Préfet du Périgord Vert avait même souligné au cours d’une réunion de
maires que : « les chemins ruraux étaient L’OSSATURE DU DEVELOPPEMENT
de l’agrotourisme. »

Il
est évident pour tous les acteurs économiques de nos campagnes (agriculteurs,
artisans, commerçants de proximité, professionnels du tourisme etc.) que la
carte ‘’Tourisme Vert’’ est un enjeu majeur pour le monde rural de demain.

Ainsi,
la défense et la protection des chemins ruraux pour les générations à venir
sont deux nécessités absolues pour élaborer des projets pérennes, mais aussi,
pour structurer le territoire de manière durable.


L’attrait
des vacanciers et le bien- être des populations locales sont fortement liés à la capacité de nos communes
à proposer des activités en relation avec l’environnement naturel.

Ces
activités sont : la marche, l’équitation, la pêche, la chasse, le VTT,
donc n’oublions pas, par conséquent, le volet économique qui est directement
impliqué avec ces activités, à savoir les hébergements en gîtes, les centres
équestres et la vente directe de produits du terroir.

Bien
entendu, le dénominateur commun à toutes
ces activités, à la fois ludiques et professionnelles, sont les chemins ruraux,
qui, en donnant accès au cœur des forêts et au bord des rivières, favorisent la circulation dans
le milieu naturel tout en permettant la découverte du patrimoine paysager et
architectural des villages et en mettant en valeur l’agriculture locale par le
développement des marchés de producteurs.

Par
conséquent, en sauvegardant les chemins ruraux, vous défendrez ainsi, l’essence
même du tourisme vert c'est-à-dire l’adéquation de deux paramètres devenus
indissociables : nature et gastronomie. Les chemins sont de fait, les
vecteurs de la recherche de l’authenticité, tant plébiscitée par les touristes
urbains et étrangers.

La
prise de conscience de ces éléments est décisive pour l’avenir des
communes rurales, et va de plus
permettre d’éviter beaucoup de conflits juridiques entre les riverains et les
communes car les jurisprudences des tribunaux administratifs sont très
nombreuses.

Ceci
témoigne de l’actualité et l’intérêt de cette problématique.

Il
convient également de préciser que dans toutes les assemblées générales
d’associations de randonnées pédestres ou équestres, le problème des chemins
ruraux aliénés par les riverains
représente la question la plus souvent abordée, en effet, les PDIPR
(Plan départemental d’itinéraire de randonnée) n’ont pas permis de solutionner
les litiges, au vu des kilomètres de goudron, tant redoutés, recensés par les
nombreux pèlerins de St Jacques de Compostelle.



Une simple vente de section de chemin
représente un enjeu économique et socioculturel important pour les
communes
. Il est nécessaire de sauvegarder ce
patrimoine, au nom de tous les usagers des chemins ruraux, cela va pérenniser le domaine privé de la commune.
Cet héritage pourra ainsi retrouver des perspectives d’avenir et redynamiser
nos campagnes par le biais du tourisme vert.



NOS FORETS, NOS CAMPAGNES DANS NOTRE DEPARTEMENT ET MEME SUR TOUT LE
TERRITOIRE SE DOIVENT DE CONTINUER DE VIVRE ET S’IMPOSER POUR L’AVENIR
….

ENVOYEZ VITE UN MAIL A UNE DES ADRESSES CI-DESSOUS POUR EXPRIMER VOTRE
AVIS QUI PEUT ETRE UN POIDS, AFIN D’INVALIDER CE TYPE D’ACTION !!!!




SAINT-GERAUD DE CORPS

[email protected] /* */



FRAISSE / Les Sentiers du
Landais


[email protected] /* */

Publiée Mai 6, 2015
Signalez cette page comme inappropriée
Cliquer pour copier: