Le plus grand mouvement citoyen mondial en ligne pour le changement

Directrice Générale Agence Régionale de Santé Rhône-Alpes: L'Hôpital de Jour P-C RACAMIER (07500) est en péril ! Défendons le !

Cette pétition doit être validée par la Communauté Avaaz avant publication
Directrice Générale Agence Régionale de Santé Rhône-Alpes: L'Hôpital de Jour P-C RACAMIER (07500) est en péril ! Défendons le !
  
  

 


Pourquoi c'est important

L’HÔPITAL DE JOUR Paul-Claude RACAMIER
(GUILHERAND GRANGES) EST EN PERIL !

Les patients (actuels et anciens) se mobilisent
pour le DEFENDRE et DEFENDRE SA SPECIFICITE !

Il s'agit d'un lieu de soins existant depuis presque vingt ans, et qui a fait ses preuves depuis longtemps, accueillant des patients présentant une PATHOLOGIE DEPRESSIVE.

Oui, la psychiatrie manque de moyens, MAIS :
Les solutions doivent-elles passer par une prise en charge globale de toutes les pathologies psychiatriques confondues ?
Et la spécificité d'un lieu thérapeutique de qualité et d'une équipe de professionnels spécialisés doivent-ils disparaître ?
NOUS NE LE PENSONS PAS.
Mis devant le fait accompli d'une restructuration dictée par l'ARS (Agence Régionale de Santé),
NOUS, PATIENTS et CITOYENS DISONS NON A LA RÉGRESSION !
LES PATIENTS S'INTERROGENT ET S’INQUIÈTENT AU SUJET DE LEUR GUÉRISON ET DE CELLES DE TOUTES LES PERSONNES A VENIR ATTEINTES PAR CETTE MALADIE.
LA DÉPRESSION N'ARRIVE PAS QU'AUX AUTRES …

L'HÔPITAL RACAMIER ET NOUS TOUS, AVONS BESOIN DE VOTRE SOUTIEN !
MERCI DE SIGNER ET FAIRE SIGNER CETTE PETITION !
Contact mail : [email protected]

Pour la sauvegarde de l'Hôpital de Jour Paul-Claude RACAMIER
Informations complémentaires :
Dans la lignée des restructurations effectuées dans le secteur hospitalier (créations de « plateaux techniques » et fermetures ou transformations de services ou établissements) l'ARS (Agence Régionale de Santé) Rhône-Alpes restructure actuellement la psychiatrie en Drôme/Ardèche (pour ce qui nous concerne).La santé publique en général, et la psychiatrie particulièrement, sont encore une fois la 1ère cible dans les choix politiques d'économie nationale.
L'Hôpital de jour Paul-Claude RACAMIER a une spécificité de soins et un Projet thérapeutique unique en Rhône-Alpes.
Initialement créé pour répondre à un taux de suicides très élevé en Ardèche, cet établissement a une particularité concernant le soin de la dépression (sous toutes ses formes) par une équipe de professionnels spécifiquement formée dans l'accompagnement de cette pathologie.
Travaillant à partir de 3 axes de soins (Parole, corporel et créativité) le projet thérapeutique a pour objectif de prendre en compte la personne dépressive et sa maladie dans leur globalité et n'a plus à prouver son efficience, tant auprès des patients que du milieu médical sur le secteur Drôme-Ardèche.
POURTANT, la gestion, le fonctionnement, le projet thérapeutique et tout le travail accompli par l'équipe professionnelle de « RACAMIER » sont aujourd'hui totalement remis en cause par la restructuration prévue en 2016 !
Si les intérêts mis en avant sont ceux d'une meilleure répartition des moyens Drôme / Ardèche, aucune création de place ne sera effective : de nouvelles structures vont être créées, mais d'autres vont disparaître ou risquent d'être entièrement modifiées (Hôpital de Jour Paul-Claude RACAMIER, CMP et CATTP de Tournon, CMP de Guilherand-Granges par exemple).

Dans une société où le taux de dépressions, de « burn out », de suicides, de souffrances, est de plus en plus élevé, cette logique économique est inentendable.
« Modernisation de la psychiatrie » dit l'ARS … nous craignons une régression !
En effet, l'Hôpital Paul-Claude RACAMIER (qui sera géré par la Drôme) deviendra un service de soin « polyvalent » , niant totalement sa spécificité initiale.
Cette restructuration est une négation totale de tous les malades, dépressifs guéri(e)s depuis 18 ans et de tous ceux et celles qui y mettaient encore leurs espoirs.
Cette restructuration est une négation de tout le travail accompli depuis 18 ans.
Cette restructuration risque d'avoir de lourdes conséquences humaines ET financières (hospitalisations lourdes, traitements lourds, risques de morbidité...).
Ceci est un réel problème concernant toute la logique de santé publique.
Patients ET citoyens, nous nous devons de réagir, d'interpeller et d'exprimer à la fois notre désarroi, nos inquiétudes, notre colère et nos doutes face aux décisions prises.
Un « luxe » l'Hôpital de jour Paul-Claude RACAMIER ???
NON !!!
Un service de soins spécifique, indispensable et à sauvegarder !!!
Pour dire Non à la mise à mort de soins de qualité, Nous comptons sur votre soutien !

Les citoyens et patients de l'Hôpital de Jour Paul-Claude RACAMIER
Contact mail : [email protected]

Publiée Octobre 22, 2015
Signalez cette page comme inappropriée
Cliquer pour copier: