Le plus grand mouvement citoyen mondial en ligne pour le changement

Libération des prisonniers d'opinion du M'zab, le Dr Kameledine Fekhar et ses compagnons

Libération des prisonniers d'opinion du M'zab, le Dr Kameledine Fekhar et ses compagnons
  
  

 


Pourquoi c'est important

À l’attention de son Excellence Monsieur Ban Ki-moon, Secrétaire général des Nations-Unies
Nous attirons votre attention sur la situation du Dr Kameleddine Fekhar et d’une trentaine de ses compagnons qui ont été arrêtés le 9 juillet au soir, dans un quartier mozabite de Ghardaïa (sud de l’Algérie) et par une brigade mixte de la police et de la gendarmerie algérienne. Cette arrestation est intervenue dans un contexte où les Mozabites (berbère de rite ibadite) subissent des attaques de la part de la communauté Chaambas, ces attaques ayant généré une trentaine de morts par arme à feu, plusieurs centaines de blessés ainsi que la destruction des biens des Mozabites. Aussi, ce drame se déroule dans l'indifférence des services de l'État et ainsi que le montrent certaines vidéos, photos et témoignages, les attaques sont souvent menées avec la complicité et la participation de ces mêmes services de l’État aux côtés des Chaambas.
Le Dr Kameleddine Fekhar, médecin et militant des droits de l'homme ainsi que de la cause mozabite amazighe, est arrêté par les autorités algériennes pour motif de « subversion », « atteinte à corps constitué » et vraisemblablement pour « atteinte à la sureté nationale », ces motifs ayant été diffusés par bon nombre de médias sous contrôle des autorités algériennes. En réalité, on reproche au Dr Fekhar d'avoir alerté l’opinion nationale et internationale sur le drame qui se déroule à Ghardaïa depuis deux ans. Il lui est également reproché d'appeler à l'ingérence internationale, le Dr Fekhar ayant demandé à l’ONU de protéger les Mozabites. Ces interpellations de l’opinion et des instances internationales sont intervenues après une recrudescence des violences dans le M’Zab, la journée du 8 juillet 2015 ayant fait à elle seule une vingtaine de morts.
Il y a lieu de souligner qu’il y a eu plusieurs fatwas appelant aux meurtres des Mozabites et que les responsables des crimes et saccages ainsi que leurs complices sont libres et nullement inquiétés.
En conséquence, nous soussignés ainsi que les citoyens du monde, réclamons une action urgente en faveur du peuple mozabite ainsi que la libération immédiate de Kameleddin Fekhar et de ses compagnons. Nous souhaitons que le Secrétaire général des Nations-Unies fasse de notre doléances une priorité et réclamons son intervention afin de garantir l’intégrité physique et morale des détenus d’opinion du M'zab.
Recevez l’expression de nos salutations distinguées.

Publiée Juillet 15, 2015
Signalez cette page comme inappropriée
Cliquer pour copier: