En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK
Le plus grand mouvement citoyen mondial en ligne pour le changement
pour modifier cette pétition

Contre la création d'un cours de sciences humaines "fourre-tout"

Contre la création d'un cours de sciences humaines "fourre-tout"
  
  

 


Pourquoi c'est important

Madame la Ministre, nous avons pris connaissance des grilles horaires proposées dans le cadre du Pacte d’Excellence. Nous sommes à la fois surpris et extrêmement déçus de constater que notre mobilisation contre la création du cours de sciences humaines – qui regroupera les cours d’histoire, de géographie, de sciences économiques et sociales à raison de 3 à 4 périodes par semaine ‐ n’ait pas été prise en considération. Ce cours, officiellement qualifié de "globalisant" s'apparente davantage à un cours "fourre‐tout" pour beaucoup.

Madame la Ministre, nous ne reviendrons pas dans cette pétition sur les raisons de notre mécontentement. Nous nous contenterons de rappeler que de nombreux spécialistes des différentes disciplines se sont déjà exprimés (cf. références infra) et que beaucoup regrettent aujourd’hui de ne pas avoir été entendus. En effet, vous prétendez mettre à contribution les acteurs de terrain. N’est‐ce pas la majorité des professeurs d’histoire, de géographie, de sciences économiques et sociales, c’est‐à‐dire des experts de ces disciplines respectives, de vrais acteurs de terrain, qui s’y sont opposés? Un tel refus de voir les arguments avancés par nos collègues est inacceptable notamment en ce qu’il met à mal les principes démocratiques qui sous‐tendent nos institutions.

Par cette pétition, nous entendons donc réaffirmer notre désapprobation. Aussi, nous aimerions qu’une enquête soit organisée auprès des acteurs concernés afin que chacun puisse s’exprimer sur l’avenir de sa discipline. Cette consultation citoyenne et spécialisée permettra certainement de faire émerger de nouvelles idées pertinentes. De telles consultations citoyennes à grande échelle existent ! La preuve en est avec la plateforme pacte energétique 2050 mise en place par le gouvernement fédéral et les régions pour la transition énergétique de notre pays.

Enfin, nous terminerons par rappeler qu’en son article 8, alinéa 3, le Décret‐Mission entend « préparer tous les élèves à être des citoyens responsables, capables de contribuer au développement d'une société démocratique, solidaire, pluraliste et ouverte aux autres cultures ». Or, nous pensons que cet objectif dépend avant tout du maintien de l'organisation et de l’indépendance des cours de géographie et d'histoire qui font déjà leur preuve en tant que cours formant à la citoyenneté responsable, à la compréhension de notre passé, de nos sociétés, de l'autre...

Madame la Ministre, si ces propositions de grilles horaires restent en l’état et si vous n’acceptez pas de revoir la place dédiée aux cours d’histoire et de géographie en associant l’ensemble de la communauté des enseignants et des chercheurs des sciences humaines et sociales de l’enseignement secondaire, nous serons parmi les plus vifs opposants de cette réforme.

Références :
  • http://www.histoireetenseignement.be/2017/02/le‐cours‐dhistoire‐menace/
  • http://www.levif.be/actualite/belgique/la‐geographie‐une‐cle‐pour‐notre‐futur‐mise‐a‐mal‐par‐le‐pacte‐d‐excellence/article‐opinion‐618029.html
  • http://www.levif.be/actualite/belgique/sauver‐l‐histoire‐une‐exigence‐educative‐critique‐et‐democratique/article‐opinion‐626285.html
  • http://www.lalibre.be/debats/opinions/plus-de-230-historiens-disent-non-a-la-suppression-du-cours-d-histoire-opinion-5a60a9d1cd70b09cefb87ed9

Publiée Janvier 17, 2018
Signalez cette page comme inappropriée
Cliquer pour copier: