Le plus grand mouvement citoyen mondial en ligne pour le changement

Monsieur le procureur de la république du TGI de Narbonne : Sauvons les 31 lévriers saisis le 1er février dans l'Aude (dép. 11)

Monsieur le procureur de la république du TGI de Narbonne : Sauvons les 31 lévriers saisis le 1er février dans l'Aude (dép. 11)
  
  

 


Pourquoi c'est important

Monsieur le Procureur de la République du Tribunal de Grande Instance de Narbonne,

En date du 1er février 2017, 31 lévriers (galgos et sloughis) ont été saisis dans une propriété privée située dans le département de l'Aude (département 11), sur votre réquisition et au motif de mauvais traitements.

Depuis ce 1er février 2017, nous n'avons plus de nouvelles de ces 31 lévriers, c'est un peu comme si, ils avaient disparu de la circulation ! 

Or, sur les photos diffusées par voie de presse, ces 31 lévriers montrent un état de santé plus que précaire, d'une extrême maigreur et pour certains, nous pouvons parler d'état cadavérique.

L'association ASEMA qui a conduit l'enquête, avait demandé du renfort auprès d'associations dédiées au sauvetage de lévriers, tout avait été planifié pour le bien être de ces 31 lévriers, qui nécessitaient un traitement particulier, au regard de leur état de santé.

Or, ledit jour de saisie, l'association a connu un revers dans le dénouement des opérations, ces lévriers ont été transportés vers un ou des refuges de la région, sans qu'elle ait été informée préalablement.

Nous lançons cette pétition pour sauver, protéger et respecter ces 31 lévriers, au passé difficile.

Nous sommes des personnes amoureuses de la race des lévriers, une action collective parce que nous sommes inquiets sur le sort de ces pauvres lévriers.

En effet, compte tenu de leur état de santé très précaire, nous souhaitons avoir des informations sur ces 31 lévriers:

‐ que sont‐ils devenus?
‐ reçoivent ils tous des soins adaptés à leur état de santé, dans leur(s) structure(s) qui les a (ont) recueilli ?
‐ reçoivent ils tous des soins adaptés à leur état psychologique, puisque ce sont des chiens qui ont été maltraités, de n'avoir pas été soignés, ils doivent avoir quelques stigmates de peur, de crainte, de mise sur la défensive.
‐ ont ils vu les spécialistes vétérinaires adéquats à ces états, pour la mise en oeuvre de traitements adaptés ?
‐ étaient‐ils seulement 31 ?

Nous sommes des amoureux de la race des lévriers, bien souvent habitués à sauver des lévriers espagnols n'ayant connu qu'une vie de misère, des conditions de vie difficile, présentant des marques et des atteintes, tant physiques que psychologiques et nous souhaitons faire bénéficier ces 31 lévriers de notre humble expérience.

Nous souhaitons que ces 31 lévriers, de par leur vie et leur passé difficiles, bénéficient des soins et mais aussi d'empathie et de compassion, par respect pour ce qu'ils ont enduré.
A l'heure où, le code civil a pris en compte le fait que l'animal est un être sensible, nous souhaitons que justice soit rendue en s'attachant à cette évolution importante, pour donner toutes les chances à ces 31 lévriers, de survivre et de vivre.

Monsieur le Procureur de la République, nous vous demandons un jugement d'Homme, en tenant compte de chaque élément, qu'il soit matériel ou immatériel.
Nous espérons que ces 31 lévriers par leurs souffrances et leurs histoires, toucheront votre coeur dans la décision que vous prendrez pour eux.

Le collectif amoureux de lévriers prêt à aider ces 31 vies maltraitées de la main d'humains...

Publiée Février 11, 2017
Signalez cette page comme inappropriée
Cliquer pour copier: