Le plus grand mouvement citoyen mondial en ligne pour le changement

30000 euros d'amende pour le tortionnaire de Caramel

30000 euros d'amende pour le tortionnaire de Caramel
  
  

 


Pourquoi c'est important

Nous demandons au juge chargé du procès en appel du procès F Taillefer (N° de parquet 14/00274) qui aura lieu le 12 janvier 2015, d'appliquer ce qui suit : "Concrètement, nous exigeons la stricte application de la loi pour que le F. Taillefer soit condamné à l'
amende maximum de 30 000 euros, à l'interdiction d'exercer une activité professionnelle similaire pendant 5 ans, ainsi que l'interdiction à vie de détenir un animal dans ses enceintes professionnelle et/ou privée (Application de l'amende suivant les modalités prévues à l'article 131-38 du code pénal - Application des peines prévues aux 2°,°, 7°, 8° et 9° de l'article 131-39 du code pénal."

Voila ce que les défenseurs des animaux réclament pour rendre justice à ce pauvre chat aspergé sur tout le corps avec du produit TOXIQUE.

Rappel des faits :

Affirmant ne plus supporter les chats errants autour de son établissement, le propriétaire de la pizzeria du Château, se serait vanté de les torturer devant certains de ses salariés.
Des propos confirmés par la triste découverte faite par des employés, qui dans la nuit, ont trouvé dans la cour du restaurant un chat enfermé dans une cage.
Grièvement blessé, le pauvre animal a été aspergé avec un produit pour déboucher les canalisations. Le restaurateur a reconnu les faits.
Le chat a été conduit à la SPA par les employés de la pizzeria, qui ont également contacté la gendarmerie.
Hélas, le chat a dû être euthanasié, et deux des salariés ayant dénoncé leur patron auraient été aussitôt licenciés.

L'homme a été jugé le 14janvier 2014 au tribunal d'Angers et a été condamné à 273e d'amende et une peine de de prison de 4mois avec sursis.

Certaines SPA ONT FAIT APPEL de la décision.

Caramel, petit chat martyre et ses congénères ont terriblement souffert. UN ANIMAL N'EST PAS UN "MEUBLE", C'EST UN ETRE VIVANT. Il respire, souffre, vit, et mérite d'être traité avec respect et d'être protégé par les humains.

Rien ni personne ne pourra ressusciter Caramel, mais une peine exemplaire pourrait dissuader des tortionnaires d'animaux.

RENDONS UNE VRAIE JUSTICE POUR CARAMEL ET POUR TOUTES LES INNOCENTES PETITES VICTIMES DE NOTRE SOCIETE.




Publiée Novembre 4, 2013
Signalez cette page comme inappropriée
Cliquer pour copier: