Mettez à jour vos Paramètres de Cookies pour utiliser cette fonctionnalité.
Cliquez sur 'Tout autoriser' ou activez uniquement les 'Cookies pour une publicité ciblée '
En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK
Cette pétition est close
Aidez Matthieu à retourner à l'école!

Aidez Matthieu à retourner à l'école!

Cette pétition est close
4,094 soutiens

Florence F.
a lancé une pétition à destination de
Mme Outtier, Directrice de la MDPH Seine Maritime et Mme Carlotti, Ministre déléguée chargée des personnes handicapées et de la lutte contre l'exclusion
La MDPH de Seine Maritime laisse un nouvel enfant sans solution scolaire pour la rentrée 2013 et refuse de lui accorder une AVS ! Cet enfant c’est Matthieu Deloison!
« Votre enfant relève d’un accompagnement en IME, donc aucune aide humaine n’est accordée. »
Voici le contenu lapidaire de la dernière notification de la MDPH datée du 5 juillet 2013 en réponse au dossier déposé par la mère de Matthieu en mars 2013 !
Pourtant Matthieu fait des progrès remarquables depuis son entrée à l’école. Les médecins et les para-médicaux qui le suivent se réjouissent de cette formidable évolution et demandent chaque année que sa scolarité en milieu ordinaire se poursuive à plein temps.
L’école de son côté, compte Matthieu dans ses effectifs et souhaite continuer à l’accueillir comme n’importe quel enfant afin qu’il bénéficie du milieu ordinaire.
Malgré donc la demande de la mère, malgré les préconisations médicales, malgré les encouragements de son équipe enseignante et l’accueil favorable de son école, malgré les études et les recherches qui démontrent les bénéfices du milieu ordinaire pour tout enfant en situation de handicap et plus particulièrement pour les enfants trisomiques, la MDPH refuse à Matthieu ce droit légitime de poursuivre sa scolarité.
Pire, elle le laisse sans solution scolaire pour la rentrée car il n’y a aucune place dans les institutions spécialisées ce que par ailleurs elle sait fort bien !
Ce refus est un acte discriminatoire allant à l’encontre de la loi, à l’encontre de l’intérêt de l’enfant et à l’encontre de l’autorité parentale.
Les bénéfices de la scolarité intégrée ne sont plus à démontrer sur le plan scolaire comme sur le plan social. Elle est une étape clé pour la préparation des enfants ayant des besoins spécifiques à devenir des membres à part entière de la communauté et pour que la société dans son ensemble en tire profit. Tout le monde y gagne en termes de modèles et en termes de valeurs. Seul le milieu ordinaire apporte une référence positive et bénéfique pour toute personne et davantage encore pour les enfants porteurs de handicap.
A l’heure de la refondation de l’école de la république, à l’heure où des conventions se signent entre George-Pau Langevin, déléguée à la réussite éducative et la Fédération des associations pour adultes et jeunes handicapés, à l’heure où les valeurs de la société évoluent et où l’on pose les jalons d’une société tolérante et inclusive, que va donc faire Matthieu le 2 septembre prochain ? Où sera-t-il ?
Rassemblons-nous et demandons à la MDPH de revoir cette décision aberrante et d’accorder en toute légitimité à Matthieu une AVS.

Publiée (Mis à jour )