Mettez à jour vos Paramètres de Cookies pour utiliser cette fonctionnalité.
Cliquez sur 'Tout autoriser' ou activez uniquement les 'Cookies pour une publicité ciblée '
En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK
Au maire de Marseille: Nous demandons l'annulation de la hausse des impôts

Au maire de Marseille: Nous demandons l'annulation de la hausse des impôts

407 personnes ont signé. Allons jusqu'à   500
407 soutiens

Clore

Finaliser votre signature

,
En continuant, vous acceptez de recevoir les emails d'Avaaz. Notre Politique de confidentialité protège vos données personnelles et détaille comment elles peuvent être utilisées. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Cette pétition a été lancée par Ludovic T. et ne représente peut-être pas un positionnement d'Avaaz
Ludovic T.
a lancé une pétition à destination de
Au maire de Marseille
Plus d’impôts locaux et fonciers pour les ménages et moins de services à la population.
C’est l’inacceptable logique du maire de Marseille et du président de la communauté urbaine Marseille Provence.
Car pendant ce temps-là, après la gestion calamiteuse de la réforme des rythmes scolaires, pas de grand plan de rénovation des écoles de la ville dont certaines sont à la limite des contions d’hygiène et de sécurité.
Pendant ce temps-là, le nombre de places en crèche, lui, n’augmente pas.
Pendant ce temps-là, les investissements baissent pour des équipements publics et la ville est vendue au privé, avec des conséquences négatives pour l’emploi. Pendant ce temps-là, des grues s’élèvent pour édifier bureaux et appartements de standing alors que le logement social est toujours insuffisant et que l’on détruit des espaces verts dans une des villes les plus polluées d’Europe.
Pendant ce temps-là, les cliniques privées prospèrent tandis que l’accès aux soins hospitaliers est toujours plus difficile. Pendant ce temps-là, le réseau de transports est inadapté à notre époque et à la hauteur des besoins.
Pendant ce temps-là, les personnels des services publics de la mairie et de la communauté urbaine ne sont pas mieux payés, pas mieux considérés et de plus en plus précaires.
Citoyennes et citoyens, nous nous opposons à l’augmentation des impôts décidée par la mairie de Marseille après celles de la Communauté Urbaine en 2014 et exigeons son annulation tant que notre argent ne sera pas destiné à améliorer nos conditions de vie et les services à la population.
Publié le 8 Avril 2015 (Mis à jour: 30 Avril 2015)